décembre 17, 2018
Ad Top Header


Togo : Debout contre une parodie d’élection Featured

 Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a organisé une rencontre d’échanges avec la population de Tsévié mardi dernier. Cette rencontre qui avait pour thème « recentrer le débat autour de l’impérieuse question des réformes pour la concorde nationale » a abouti à la « déclaration de Tsévié » dont voici la teneur.



DECLARATION DE TSEVIE

1. TOGO DEBOUT !

En Août 2017, la tension sociale qui couve au Togo depuis des années sur fond de misère grandissante des citoyens, devient crise ouverte avec des manifestations dans la diaspora et sur l’ensemble du territoire national, manifestations durement réprimées, avec des brutalités et des arrestations, des destructions de bâtiments, des blessés, des morts même.

Des togolais déjà conscients de leur devoir de vielle citoyenne décident alors de regrouper leurs forces : il s’agit pour eux, comme le dit notre hymne national, de se lever comme un seul homme, pour prendre ensemble leurs responsabilités, et constituer une société civile, consciente de sa force de protestation contre la violation des droits des citoyens, mais plus encore de sa capacité à proposer des pistes pour l’avènement d’une société du bien-être commun et du mieux vivre ensemble.

Ainsi nait le 22 septembre 2017, le FRONT CITOYEN «TOGO DEBOUT».

Il s’agit pour les acteurs de ce front formé de citoyens et d’organisations de la société civile d’offrir un cadre où tous peuvent mettre en commun idées et compétences pour agir dans le sens de l’intérêt général car ils espèrent que le changement dans notre pays passe par l’engagement résolu des citoyens.

2. LUTTONS !

Le Front Citoyen «TOGO DEBOUT» a entrepris dès lors la lutte avec détermination en organisant plusieurs séries d’activités d’éveil citoyen et de veille citoyenne :

Pour l’éveil citoyen, le FCTD a organisé des conférences de presses et conférences publiques, des meetings et émissions à la radio et à la télévision. Toutes ces activités d’information et de formation du citoyen, avait aussi pour but de nous faire connaître et reconnaître par les acteurs et autorités politiques en particulier. C ‘est ainsi que le FRONT CITOYEN «TOGO DEBOUT» est connu aujourd’hui comme une organisation de la société civile crédible et responsable.

Pour la veille citoyenne, le FCTD a organisé des rencontres avec des partis politiques, nous sommes allés aussi dans les ambassades et les chancelleries (Ghana, Guinée,Nigéria, Bénin, Sénégal, France, Union européenne, Allemagne, Etats Unis, CEDEAO à Lomé). IL a écrit aux facilitateurs et aux chefs d’Etats de la CEDEAO pour apporter notre contribution à une résolution durable et pacifique de la crise de notre pays.
Aujourd’hui, après une année d’engagement, regardant le chemin parcouru, nous sommes fiers de ce qui a été accompli à tel point qu’un des membres du Comité de suivi de la CEDAO que nous avons rencontré le 10 septembre dernier, nous a reconnus comme organisation de la société civile crédible et fiable. L’heure de la société civile responsable a sonné et le FCTD entend assumer pleinement ce rôle.

3. SANS DEFAILLANCE !


Nous ne devons pas nous relâcher malgré ces éléments positifs, nous devons au contraire continuer la lutte sans défaillance en comptant sur l’engagement de chaque citoyen, des OSC et des pays amis. En effet, depuis février 2018, nos frères de la sous-région ont voulu s’impliquer dans le problème togolais pour nous aider à sortir de la crise, notamment par le biais de la CEDEAO. Et c’est dans ce cadre que nous avons décidé de ne pas renoncer à nos choix mais de poursuivre la lutte sans faiblir.

Nous voulons porter le désir des Togolais de vivre dans une société plus équitable, une société sans laissés pour compte, alors nous refusons que l’on nous remette dans le cycle infernal élections –contestations et troubles sociaux – dialogue, accord non appliqué - élections, etc. Pendant ce temps la vie quotidienne continue de plus en plus pénible avec les difficultés pour scolariser les enfants, pour se soigner et même pour manger à sa faim…

Nous pensons donc qu’il est absolument nécessaire de recentrer le débat autour de la question des réformes tant institutionnelles, constitutionnelles qu’électorales, gage non seulement d’un climat apaisé avant les élections mais aussi d’élections transparentes et fiables permettant aux citoyens de choisir vraiment ceux à qui ils vont confier leur destin.

Dans cette optique, il faut revoir la composition de la CENI et ses démembrements, refaire le fichier électoral, le cadre électoral, le découpage électoral. Nous ne voulons plus des parodies élections au Togo.

Il faut impérativement revoir les institutions comme la Cour Constitutionnelle, la HACC, la Cour des Comptes pour qu’elles ne soient plus au service du pouvoir.

Nous tenons à dire aussi ici que les citoyens togolais sont prêts à recevoir les aides des institutions et pays amis mais nous ne voulons pas que ces institutions et pays imposent des élections rapides. Car ce qu’ils n’accepteraient pas dans leurs pays ne doit pas être proposé aux Togolais au nom des intérêts particuliers. Les citoyens togolais n’accepteraient plus cette façon de faire car les citoyens occidentaux n’ont pas plus de dignité que les citoyens togolais. Les droits de l’homme sont valables pour nous tous. Et avoir des institutions justes et équitables sont un de nos droits.


Le combat actuel nous semble si important que Le FRONT CITOYEN «TOGO DEBOUT » a voulu avec d’autres citoyens et d’autres organisations de la société civile fédérer encore plus d’énergies : LE FCTD est ainsi membre très actif du mouvement des Forces Vives ESPERANCE POUR LE TOGO, qui s’est manifesté publiquement le 4 septembre 2018.

4. TOGOLAIS VIENS !


En tout état de cause, le FCTD réaffirme les propos de la Conférence des Evêques du Togo dans leurs différents messages et Lettres dont celle du 26 Avril 2017 intitulé : « Il y a de l’espérance pour ton avenir (Jérémie 31,17) ». En effet, les évêques écrivent que l’alternance « est au cœur de toutes les luttes qui opposent les fils et les filles de notre pays ; elle est la première pomme de discorde qui alimente nos conflits. A ce propos, nous avons tenu à rappeler que le principe de l’alternance politique, avant d’être une valeur démocratique, est surtout une exigence de droit naturel. Précisément, parce que les gouvernants sont à notre service, il est légitime de les remplacer quand nous estimons qu’ils ne remplissent plus leur mission ou qu’ils ont atteint une limite qui ne leur permet ou ne leur permettrait plus de bien remplir cette mission. Il ne s’agit donc pas d’une faveur que l’on pourrait accorder ou non au peuple ; il est plutôt question d’une exigence capitale que tout citoyen ou parti politique devrait respecter. »

Il s’en suit donc que la cause est nationale et les enjeux sont au-dessus des seuls partis politiques.

C’est pourquoi le FCTD poursuit le cheminement entrepris le 22 septembre 2017, il y a un an, par cette visite à vous habitants de Tsévié, marquant ainsi notre désir de partager largement nos idées, nos compétences et nos stratégies avec de plus en plus de citoyens.

Nous espérons que comme d’autres, à qui nous voulons exprimer toute notre gratitude pour la confiance qu’ils nous font, vous allez prêter une oreille attentive à notre appel, vous allez nous rejoindre pour qu’ensemble nous prenions nos responsabilités et jouions pleinement notre rôle.

Venez donc BATISSONS LA CITE !

Fait à Tsévié, le 18 septembre 2018


Le Front Citoyen« TOGODEBOUT »

Rate this item
(0 votes)
Last modified on jeudi, 20 septembre 2018 10:50

Latest Tweets

Togo : Rôle de facilitateur dans la crise électorale au Togo aurait-il été mal fait ? https://t.co/FIeJ00PIMp via @tripplesworld
Les femmes africaines en colère et demandent justice pour les crimes commis par Faure Gnassingbé https://t.co/TjNQqNvxFz via @tripplesworld
Le policiers français détruisent le matériel des manifestants togolais https://t.co/TLKXVdsnQm via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Des élections au bout des armes/Togo Debout à Faure : « Faites arrêter ce chaos ! »

Le policiers français détruisent le matériel des manifestants togolais

Togo: Safari macabre d’un haut gradé à Agoè-Zongo : Que cherche-t-on à dissimuler ?

Togo : Rôle de facilitateur dans la crise électorale au Togo aurait-il été mal fait ?

TOUS SOLIDAIRES DU PEUPLE TOGOLAIS EN LUTTE POUR SA LIBERTE

Togo : Législatives 2018 : Une campagne électorale morose Et huée

Togo : le Conseil suprême des Imams interpelle Faure Gnassingbé

Togosite.com - All Rights Reserved