décembre 10, 2018
Ad Top Header


Togo : Revue du 19 septembre 2018 Featured

« Rapport du CACIT sur les victimes de la crise politique 17 civils tués : 6 par balles, 4 mineurs, 5 par torture et 2 par noyade Des zones d’ombres sur les circonstances du décès des deux militaires », titre Liberté.

Un autre rapport sur la crise togolaise, cette fois-ci c’est le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) qui le publie mardi. Le rapport mentionne des atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique, à la liberté et à la sécurité des personnes, à la liberté de manifestation et de réunion.

C’est « après un travail de recherche et d’analyses des informations en sa disposition, que le CACIT est en mesure d’établir qu’à ce jour, 19 personnes dont 2 militaires et 4 mineurs ont perdu leurs vie… » Le collectif émet toutefois des réserves sur le cas des militaires, « … en ce qui concerne les deux militaires décédés, les éléments en possession du CACIT ne lui ont pas permis d’établir les circonstances exactes de leur décès ».

Enfin, des recommandations ont été faites par le CACIT au gouvernement, aux partis politiques, aux associations de la société civile et à la communauté internationale.

Fraternité revient sur la réunion de la CENI avec les partis politiques. L’institution a annoncé l’organisation couplée le 16 décembre des élections locales et du référendum. Selon la parution qui titre « Locales, référendum… puis législatives en décembre : Vive le forcing NO LIMIT! », « cette annonce si surprenante vient crisper d’un cran, la tension déjà vive entre les acteurs politiques qui s’accordent difficilement sur le processus des législatives ».

Et le journal de poursuivre : « Faure Gnassingbé et ses collaborateurs démontrent qu’ils n’ont que faire des engagements et accords qui restent sans valeurs à leurs yeux. La preuve, si la feuille de route de la Cedeao a annoncé l’éventualité d’un référendum au cas échéant, elle n’a jamais abordé le sujet des locales ».

« Diversion, digression, réformes UNIR : la peur bleue expliquée aux étrangers », flanque La Manchette. Et la parution qui tente de donner une réponse sur les raisons fondamentales qui expliquent la pérennité de la crise togolaise.

« L’on comprend en effet la réticence, la phobie ou la peur bleue des tripatouilleurs de la constitution à remettre les choses dans les normes; c’est-à-dire opéré les réformes. Car si les disparités constatées sont réglées, il est évident que le régime Gnassingbé connaisse une nouvelle débâcle et disparaisse à jamais. C’est toute la complexité du sujet ».

Rate this item
(0 votes)

Latest Tweets

Goodluck Jonathan: "Obama a interféré dans la présidentielle nigériane de 2015" https://t.co/pGuSy5aiX1 via @tripplesworld
BURKINA FASO : "Il n'y a pas eu d'accord avec le gouvernement" Souleymane Badiel https://t.co/X5pLIwmyS2 via @tripplesworld
Bénin : Boni Yayi teste (avec succès) sa popularité dans le nord du pays https://t.co/I8xG7laHRs via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Togo : Un elément du Général Kadanga fait des revelations et avertit Faure sur ce qui le guette

Togo: Le général Félix kadanga tire en personne sur un enfant de 11 ans

Togo: Un manifestant indexe le Gal.Félix KATANGA sur la tuerie de l'enfant 11 ans à Agoè Zongo

Togo: La collision entre un train et un camion fait un mort et plusieurs blessés à Lomé

Togo :  Contre les auteurs de la répression de Samedi dernier  Gerry Taama réclame la mise en place de tribunaux militaires

BENIN : La suspension de la condamnation d'Ajavon demandée

Le PNP condamne avec la dernière énergie les actes de barbarie ainsi perpétrés par l’armée et les forces de l’ordre

Togo: "La voiture pick-up qui aurait assassiné les deux jeunes mécaniciens"

Togosite.com - All Rights Reserved