octobre 21, 2018
Ad Top Header


Togo : Revue de presse du vendredi 12 octobre 2018 Featured

« Responsabilité de la communauté internationale dans la crise togolaise : « Togo Debout » interpelle les facilitateurs, la CEDEAO, l’UA, l’UE et l’ONU », écrit le quotidien Liberté qui publie dans ces colonnes une lettre ouverte du Front Citoyen Togo Debout adressée ce 11 octobre à la communauté internationale.



Allant dans le sens de cette lettre ouverte du FCTD, le bihebdomadaire L’Alternative affiche à sa une : « Togo Debout saisit la Cedeao sur la lenteur des réformes ». L’Alternative tout comme Liberté publie l’intégralité de cette lettre ouverte du FCTD.

Parlant des représentants de l’opposition à la CENI, Le Canard Indépendant écrit : « Représentation de l’opposition parlementaire à la CENI : L’UFC joue sa survie, la C14 ne veut rien lâcher ».

« La confirmation des représentants de l’opposition parlementaire désignés par la C14 pour siéger à la Ceni, a tourné casaque. Le mardi 9 octobre dernier, face au maintien du représentant de l’Union des Forces de Changement (UFC) à la Ceni, l’assemblée n’a pu confirmer les 5 membres figurant sur la liste de la C14. Le président Drama Dramani a tout simplement renvoyé le sujet à la prochaine session du parlement dans l’espoir de voir les lignes bouger d’ici là. Comment en est-on arrivé là ? » Se demande le journal.

Pour sa part Liberté affiche dans ces colonne : « Nomination des représentants de l’opposition à la CENI : La C14 dénonce les « sordides manœuvres dilatoires » du régime ».

« A la séance plénière de l’Assemblée Nationale du mardi 09 octobre 2018, alors que la question de la nomination des membre de la CENI n’était pas inscrite, ni au calendrier des activités parlementaires des mois d’octobre et novembre, ni à l’ordre du jour de la séance plénière de ce jour, tels qu’adoptés la veille 8 octobre 2018 par la conférence des présidents, à la surprise générale, le Président de l’Assemblée Nationale propose, à l’ouverture de la séance, un amendement inscrivant au point V de l’ordre du jour, ladite nomination », lit-on dans un communiqué de la C14 que le journal publie dans ces colonnes.

« La Coalition des 14 partis de l’opposition, partie prenante au dialogue inter togolais tient à attirer une fois encore l’attention du peuple togolais et de la communauté internationale sur cette manœuvre qui dénote de la volonté du régime RPT-UNIR de n’en faire qu’à sa tête, foulant sans cesse aux pieds les décisions et les recommandations des Chefs d’Etat de la CEDEAO, des facilitateurs du dialogue inter togolais et du comité de suivi chargé de la mise en œuvre des décisions issues des discussions », précise le communiqué, signe Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson, Coordinatrice de la C14.

S’agissant du match des Eperviers contre les Scorpions de la Gambie, Le Canard Indépendant écrit : « Eliminatoire CAN Cameroun2019 : Togo Vs Gambie : Les Eperviers n’ont plus droit à l’erreur ».

« Pour le match contre la Gambie, Claude Le Roy doit composer avec un effectif réduit. Ihlas Bebou et Razak Boukari sont déclarés forfaits. Emmanuel Adébayor est présent dans le groupe mais ne jouera pas », informe le confrère.

Quant au bihebdomadaire L’Alternative, il écrit : « Guy Madjé Lorenzo : le grand fossoyeur du football au Togo ».

« Le sport en général, et le football en particulier, semble occuper une place de choix dans la vision d’un Togo Emergent, vision telle qu’elle a été définie par les autorités publiques, ne serait-ce que dans les déclarations », écrit L’Alternative.

Malheureusement, selon le confrère, des relations peu favorables entre le ministre des Sports et les différentes fédérations sportives du pays, lesquelles relations plongent davantage le sport en général, le football en particulier dans l’obscurité.

« Des rapports conflictuels entre Guy Madjé Lorenzo et presque toutes les fédérations sportives est permanent. Des histoires particulières le lient aux présidents des différentes fédérations, parfois sur des détails, mais qui virent à des règlements de compte. Et pourtant, ce sont ses partenaires », précise le journal.

Parlant du désengagement de l’Etat vis-à-vis institutions financières publiques, le journal publie une interview du président de l’Association Veille économique, Thomas Koumou. Interview dans laquelle l’économiste qualifie de « suicidaire », le choix du gouvernement à privatiser la BTCI et l’UTB, toutes les deux des banques de l’Etat.

Rate this item
(0 votes)

Latest Tweets

Togo : Face aux manœuvres de contournement de la feuille de route de la CEDEAO : Une délégation de la C14 attendue… https://t.co/1S80HZGEjM
Journée internationale pour l’Éradication de la Pauvreté : La Banque Mondiale met en avant le développement du capi… https://t.co/x9iXev6ZKb
Togo - Gambie : Deux Togolais parmi les migrants tués par Yaya Jammeh (ONG) https://t.co/AhhqmBy0Py via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Togo : «Nous ne participerons à aucune élection sur la base de l’actuel recensement», Nathaniel Olympio, Président du Parti des Togolais

Togo : L’OAM pour rehausser le niveau de revenu des entreprises au Togo

Togo: Confidentiel: Tikpi Atchadam prépare une offensive plus puissante que celle du 19 Août.

Togo : Un Nouveau Front contre Faure Gnassingbé

Togo : Revue de presse du vendredi 19 octobre 2018

Togo : Revue de presse du lundi 15 octobre 2018

Togo : Revue de presse du vendredi 12 octobre 2018

Togo : Boukpessi Payadowa a poussé plus loin le curseur dans le sens de la contre-vérité.

Bénin: Sébastien Ajavon demande l'asile politique en France

Togosite.com - All Rights Reserved