octobre 23, 2018
Ad Top Header


Togo : Revue de presse du mercredi 10 octobre 2018 Featured

« Quand Macron fait convoquer Faure au Nigéria », informe l’hebdomadaire La Manchette dans sa livraison N°037.

Selon le journal du confère Sylvestre Béni, « des indiscrétions font croire que le président français n’apprécie guère la manière dont le pouvoir de Lomé gère le processus électoral actuel. Ainsi, a-t-il fait dépêcher un émissaire de l’Elysée au Nigéria qui devait avoir une réunion dans la journée de mardi avec Faure Gnassingbé, en présence des facilitateurs de la CEDEAO et de Muhammadu Buhari, le nouveau président de cette organisation sous régionale ».



« Si l’on en sait moins sur tous les sujets évoqués au cours de cette réunion, il n’y a par contre aucun doute que certains débats concernaient la crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017 », indique l’hebdo privé.

« Durcissement des positions et regain de tensions/Législatives au Togo : Ça sent le chaos », analyse La Manchette. 

« Sorti des arcanes du 19 août 2017 avec toutes les violences et violations qui définissent cette période, l’accalmie observée depuis plusieurs mois se volatilise progressivement puisque l’on assiste à un regain de frustrations des populations et de tensions politiques dues aux déclarations intempestives des politiques qui, par médias interposés, se rendent coup pour coup. Une situation très préoccupante qui fait craindre des lendemains sombres pour le Togo à la veille des prochaines élections législatives avec des revendications préalables de la Coalition des 14 et la réticence du gouvernement togolais sans oublier le silence curieux de la mission de la facilitation de la CEDEAO sur les nouveaux rebondissements politiques au Togo », fait observer le journal.

« Ce serait une hypocrisie intellectuelle de ne pas croire que les suspicions qui pèsent aujourd’hui sur l’organisation des prochaines législatives risquent de provoquer des situations dramatiques si les choses restent en l’état, (…) du fait des signaux observés jusqu’à présent, le Togo est encore embarqué pour un scrutin rouge, un scrutin de sang : le chaos », présage l’hebdomadaire. 

« Verrouillage du processus électoral : Le coup de pouce (involontaire) des Togolais au pouvoir Faure Gnassingbé », affiche Liberté dans ses colonnes.

« Le pouvoir Faure Gnassingbé, c’est un secret de Polichinelle, est dans une logique manifeste de verrouillage des élections en vue. C’est ce qui transparait dans sa préparation unilatérale du processus et le forcing dans l’exécution des activités. La nième attestation, c’est le déroulement du recensement électoral dans la première zone. Mais le régime est en train de bénéficier d’un coup de mains inespéré du commun des citoyens », note le journal. 

Selon le quotidien, même si l’intention des Togolais qui se font enrôler malgré l’appel au boycott de la C14, n’est de soutenir le régime dans sa logique suicidaire, leur acte citoyen « donne un grand coup de main au pouvoir RPT-UNIR ». « Le reste sera une question de lobbyings et de plaidoyers auprès de la CEDEAO ou des diplomates occidentaux à même d’intervenir. Et avec un peu de rhétorique, leur cause pourrait être acceptée », analyse le journal.

Et de poursuivre : « Dans le cas où ce recensement venait à être avalisé, il le serait donc avec les fraudes massives notées au cours de cette première phase et relevées par la C14 au cours de la conférence de presse de ce lundi 08 octobre 2018. En clair, le commun des citoyens qui est allé se faire recenser malgré l’appel légitime au boycott de la C14, aura ainsi donc donné un coup de pousse inespéré et participé au verrouillage du processus électoral par le pouvoir ».

« Autant de tracasseries et rebondissement de l’évacuation de Habia sur Accra : De quelle CEDEAO des peuples parlait Faure ? », s’interroge Fraternité dans sa parution N°288.

Selon le journal du confrère Joël Egah, « la libre circulation des personnes et des biens reste un idéal encore loin d’être atteint dans l’espace CEDEAO. La preuve en est justement le cas de Nicodème Habia dont les démarches pour se faire soigner au Ghana ont été d’un véritable chemin de croix pour celui qui étaient à son 21em jour de privatisation de nourriture. Cela témoigne de la roublardise et l’apparence trompeuse du pouvoir de Lomé dont les démarches sont comparables à celles d’un loup dans la peau d’un agneau ». 

« Se demander aujourd’hui de quelle CEDEAO des peuples parlait Faure Gnassingbé à son élection à la tête de l’espace communautaire résulte d’un bon sens. Car, s’opposer à l’évacuation sanitaire d’un citoyen en danger, qui plus est d’un acteur animant la vie politique du pays, paraît du cynisme. Et l’Etat togolais, malheureusement, en a fait preuve dans le dossier de Habia », observe l’hebdo privé.

Rate this item
(0 votes)
Last modified on jeudi, 11 octobre 2018 14:00

Latest Tweets

La Suisse auscultée par des journalistes d'ailleurs https://t.co/bVJhdcj08f via @tripplesworld
Togo: Qui est cet opposant de la C14 qui a reçu 800 millions de Faure pour fragiliser la lutte? https://t.co/HA0tb2XXIY via @tripplesworld
Togo: Nouvelles révélations accablantes de Ferdinand Ayité sur Gilchrist et ses déboires avec https://t.co/d3FpT5wJL8 via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Togo: Nouvelles révélations accablantes de Ferdinand Ayité sur Gilchrist et ses déboires avec

Togo: Qui est cet opposant de la C14 qui a reçu 800 millions de Faure pour fragiliser la lutte?

FRANCE : suicide d'un prêtre visé par une enquête pour "suspicion d'agression sexuelle"

Togo: Le pemier cercle de Faure Gnassingbe charge d apaiser les tensions

Togo : Violences sociopolitiques / Indemnisation des victimes phase 2  Démarrage en novembre prochain

La Suisse auscultée par des journalistes d'ailleurs

Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 %

Togo  : Championnat national de D1 / 4ème journée

Togo : Prof. Kadanga fait foi au processus d’apurement du fichier électoral pour démasquer les fraudeurs

Togosite.com - All Rights Reserved