décembre 17, 2018
Ad Top Header


Togo : Revue de presse du lundi 1er octobre 2018 Featured

« Recensement électoral « version Kodjona Kadanga » : OPS fictifs retenus, mouvement d’humeur, menaces… Cafouillage total et incertitude autour de l’opération », affiche le quotidien Liberté à sa Une.
« Ils étaient près de 5 000 personnes à suivre la formation d’opérateurs de saisie dans le cadre du recensement général de la population, censé démarrer aujourd’hui. Seulement, à l’issue de la formation, on a eu droit à un désordre « bien planifié ». En effet, il s’avère que parmi les opérateurs de saisie qui ont été recrutés et formés à l’issue du test, plus de la moitié ont été rayés de la liste des agents ; en tout cas, ils en sont absents », écrit le journal.
« Cette situation a provoqué colère et indignation dans les rangs des opérateurs qui se sont vu retirer de manière inexplicable sur la liste définitive. Ils ont bruyamment manifesté leur colère le vendredi le 28 septembre dernier dans l’enceinte du site de la Foire Togo 2000 », renchérit le quotidien.
S’interrogeant sur l’identité le de ces OPS « clandestins », le confrère croit avoir la réponse : « A en croire certaines sources, c’est le népotisme qui a pris le dessus. Certains d’entre eux ont fait « l’affaire » pour se retrouver là, au détriment de ceux-là même qui ont perdu de leur temps pour se faire former », précise-t-il.
Pour sa part, Le Correcteur affiche dans ses colonnes : « Inclusivité de la Commission électorale pour la transparence des élections : Amuzun, Atantsi, Têko, Awudi, Kluvia, des renforts de la C14 à la CENI ».
« La coalition des 14 partis politiques de l’opposition conformément aux décisions du 23 septembre du Comité de Suivi de la CEDEAO, a envoyé la liste de ses représentant à la Commission Electorale Nationale Indépendante via l’Assemblée nationale hier dimanche 30 septembre par l’entremise du groupe parlementaire ANC, Me Isabelle Ameganvi », écrit le bihebdomadaire.
« Comme on peut le constater, l’arrivée des huit représentants de la C14 à la CENI annonce des débats houleux en perspectives », prévient le journal.
Courrier de la République, le dernier journal quant à lui s’est intéressé à la crédibilité du président de la CENI. « Kodjona Kadanga : L’intrépide pyromane », peste Courrier de la République.
« Après la recomposition de la CENI, l’organe chargé d’organiser les élections en lui-même ne pose plus un problème », écrit le journal dans ses colonnes.
« Le seul individu à redouter s’appelle Kodjona Kadanga qui est malheureusement le président de la CENI. Le profil de l’homme et les actes qu’il pose font de lui un grand suspect, quelqu'un qui n’inspire aucune confiance. Bref, il est la parfaite marionnette dans les mains de ceux-là qui incarnent l’ordre impératif. Ce professeur d’université qui devrait être porteur de tous les espoirs est tout sauf celui qui rassure », alerte le confrère.
« Les facilitateurs et le comité de suivi se doivent de choisir une personnalité étrangère, neutre et de grande vertu et probité morale pour présider la CENI. Si ailleurs, cela a été fait avec un réel succès, pourquoi ne pas reconduire cela au Togo au nom de la décrispation », propose Courrier de la République.
Rate this item
(0 votes)

Latest Tweets

Togo : Rôle de facilitateur dans la crise électorale au Togo aurait-il été mal fait ? https://t.co/FIeJ00PIMp via @tripplesworld
Les femmes africaines en colère et demandent justice pour les crimes commis par Faure Gnassingbé https://t.co/TjNQqNvxFz via @tripplesworld
Le policiers français détruisent le matériel des manifestants togolais https://t.co/TLKXVdsnQm via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Des élections au bout des armes/Togo Debout à Faure : « Faites arrêter ce chaos ! »

Le policiers français détruisent le matériel des manifestants togolais

Togo: Safari macabre d’un haut gradé à Agoè-Zongo : Que cherche-t-on à dissimuler ?

Togo : Rôle de facilitateur dans la crise électorale au Togo aurait-il été mal fait ?

TOUS SOLIDAIRES DU PEUPLE TOGOLAIS EN LUTTE POUR SA LIBERTE

Togo : Législatives 2018 : Une campagne électorale morose Et huée

Togo : le Conseil suprême des Imams interpelle Faure Gnassingbé

Togosite.com - All Rights Reserved