Togo : Les évenements de la répression barbare sur le Campus de Lomé

FAURE GNASSINGBE , IL FAUT LAISSER LES ETUDIANTS TOGOLAIS EN PAIX

Alors que le mercredi 14 le jeudi 15 juin 2017 n’ont pas été de tout repos sur le campus de Lomé entre étudiants et forces de l’ordre appelées à la rescousse par les autorités universitaires,


L’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition) a dénoncé jeudi au cours d’une rencontre avec la presse,


« Le gouvernement n’a pas délibérément choisi d’en arriver là ; c’est une situation déplorable par tous.


Devant les députés ce jeudi, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Colonel Damehame YARK, a accusé le député Dra Kossi Sévéaménou de flagrant délit de révolution populaire et de trouble à l’ordre public.


A le voir sur cette image, le confrère « republicoftogo.com » a publié mercredi la suspension du mouvement de grève des greffiers et administrateurs de greffe. Les concernés ont du coup réagi pour apporter un démenti.


Deux sujets au menu d’une conférence de presse de l’ANC ce jeudi à son siège.


Au lendemain de l’union de l’opposition pour obtenir les réformes, Me Dodji Apévon, président des Forces démocratiques pour la République reconnait que



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!