FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Pour cause, les amendements (au total 47 articles) apportés par les tous les députés de l’opposition y compris ceux de l’Union des Forces du Changement (UFC)


La nouvelle est tombée dans la soirée de mardi, mais noyée par l’actualité, occupée par les travaux de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale.


Au Togo, les députes examinent à partir de ce vendredi le projet de loi portant révision constitutionnelle introduit par le gouvernement.


Au Togo, c'est une première étape pour le projet de loi du gouvernement sur les réformes de la Constitution puisque la Commission des lois a commencé,


Quand la liberté succombe. Quand l’édifice de la République se démolit pièce à pièce. Quand le peuple est livré à la cupidité des pilleurs, en proie à toutes les horreurs de l’indigence et de la misère.


Washington Forum : La crise politique au Togo, marquée par des manifestations de l’opposition et des contre-manifestations du parti au pouvoir.


Le texte de révision constitutionnelle présentée par le gouvernement va être discuté ce vendredi à l’Assemblée nationale togolaise dans un contexte tendu. Jeudi, les députés de l’opposition ont quitté l’hémicycle pour protester contre l’ordre du jour.


Le Togo est en train de prendre un tournant historique. Depuis le début des manifestations le 19 août, à l’appel de l’opposition, la contestation s'amplifie :


Depuis le 19 août dernier, date de la marche sauvagement réprimée par les forces publiques, la crise politique au Togo a pris une nouvelle dimension.


Kpatcha Gnassingbé, fils d’Eyadema, et demi-frère du Président Faure Gnassingbé, détenu à la prison civile de Lomé depuis Avril 2009 continuerait-il à troubler les sommeils de l’homme fort de Lomé?


Ce vendredi, devrait commencer à l’Assemblée nationale l’étude du projet de loi introduit par le gouvernement portant révision des articles 52, 59 et 60 de la Constitution du 14 octobre 1992 et qui aboutira à son adoption.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!