Depuis quelques temps déjà, les langues se délient en privé par bons nombres de caciques du régime dictatorial et sanguinaire RPT/UNIR au pouvoir depuis plus de 50 ans. Ils ont la peur au vendre et tentent de se justifier et de se dédouaner des actes diaboliques et sataniques qu’ils posent. Leurs objectifs est de faire porter tous à Faure Gnassingbé, chef de l’Etat.


« Personne ne peut danser du matin au soir sans jamais se reposer ».

Ces propos sont du Moro Naba, le roi des Mossi au Burkina Faso qui actait ainsi le départ de Blaise Compaoré du pouvoir. Pour le vieux, ce départ s’imposait de fait car la nature elle-même donne des limites à toute chose dans cet univers.

Le choix de Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), comme candidat unique du Collectif Sauvons le Togo (CST) et de la Coalition Arc-en-ciel fait toujours couler d’encre. Doit-on parler de candidat unique de l’opposition ou de candidat du Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015) ?

Tous ceux qui réclamaient le retour au-devant de la scène médiatique de l’ancien Premier ministre Messan Agbéyomé Kodjo peuvent se réjouir des dernières sorties médiatiques de leur champion. Le président national de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) n’hésite plus à donner son avis sur l’actualité sociopolitique du pays. La dernière sortie en date est le communiqué de presse rendu public vendredi 7 novembre par le parti de l’ancien DG du Port Autonome de Lomé, communiqué intitulé : «redonnons force a l’action politique ! ».

Le sommet de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est ouvert jeudi à Accra au Ghana.

  Au cœur des débats de jeudi, la question du virus Ebola qui fait rage dans au moins trois pays de la sous-région à savoir, le Libéria, la Guinée et la Sierra Léone. L’on parle déjà de plus de 5000 victimes sur un total de 10.000 cas recensés. C’est effrayant.

 Les pays de la CEDEAO vont donc réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour neutraliser ce virus dans la sous-région.

 

Après le rejet en juin dernier du projet de loi sur les réformes envoyé par le gouvernement, certains députés de l’opposition togolaise sont en passe d’envoyer une nouvelle proposition de loi. L’information a été révélée par les deux initiateurs, le CAR et l’ADDI qui ont co-animé une conférence de presse hier jeudi 06 octobre 2014 à Lomé.

 


 

La CENI vient de créer 581 nouveaux Centres de Recensement et de Vote (CRV) dans le cadre de la révision des listes électorales en vue de l’élection présidentielle de 2015.

Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé est arrivé mercredi soir à Accra au Ghana aux côtés de ses pairs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour un sommet extraordinaire de deux (2) jours sur le Burkina Faso, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Objectif, étudier les différentes propositions des forces vives de la nation burkinabé sur le nom de la personnalité qui va conduire la transition d’un an au cours de laquelle des élections présidentielles, législatives et le retablissement de la Constitution seront faits.

Aimé Tchabouré Gogué ne semble pas accorder de l’importance à la démission d’Alphonse Kpogo, Secrétaire général du parti Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI).

Cette décision, selon M. Gogué ne peut pas constituer un problème. « Les dispositions sont déjà prises pour minimiser ce départ », a-t-il fait savoir au cours de la conférence de presse qu’ont animé conjointement ce jeudi l’ADDI et le Comité d’action pour le renouveau (CAR).

Une semaine après la chute de Blaise Compaoré, les quinze chefs d’État d'Afrique de l'Ouest doivent se réunir ce jeudi à Accra, au Ghana, pour discuter de la situation au Burkina Faso. Comment réagissent à cet évènement les populations d'Afrique de l'Ouest ? Au Togo, maître Yawovi Agboyibo est la grande figure de l'opposition modérée. Président d'honneur du CAR, le Comité d'action pour le renouveau, il a été Premier ministre de Faure Gnassingbé de 2006 à 2007.

Le site officiel de la République togolaise nous apprend que le Chef de l’Etat du Togo a fait un voyage éclair mercredi à Oyo, le village natal de Denis Sassou N’Guesso où il se serait entretenu avec ce dernier.

 Aux dires de republicoftogo.com, l’entretien entre les deux hommes aurait porté sur les moyens les plus efficaces pour contrer le virus Ebola, ainsi que les relations bilatérales et leur renforcement en plus de la situation en Afrique (Burkina, Centrafrique, Mali, Soudan du Sud etc).



Togosite.com