FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

  Révision des listes électorales dans la zone 2, du 2 au 9 février   La révision des listes électorales démarrée le 20 janvier dans la zone 1, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, se poursuit ce lundi 2 février dans la zone 2.

 Cette zone est constituée des préfectures de Kpélé, de Danyi, de Wawa, d’Akébou, d’Amou, de Haho de l’Est-Mono, du Moyen-Mono, de la préfecture d’Ogou, d’Anié, de Blitta, de Sotouboua et  de Tchamba.

L’élection présidentielle aura lieu au plus tard le 5 mars 2015, selon la Cour Constitutionnelle 

Le processus électoral en vue de l’élection présidentielle de 2015 vient de prendre un autre tournant. Selon un communiqué de la Cour constitutionnelle en date du lundi 2 février 2015, l’élection présidentielle de 2015 aura lieu entre le 17 février et le 5 mars prochains.

Par deux (2) fois en janvier 2015, les travailleurs du secteur public réunis au sein de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) ont opté pour  la grève, pour contraindre le gouvernement à leur garantir de bonnes conditions de vie et de travail à travers la mise en œuvre des revendications contenues dans leur plateforme de 2013.

Le grand enjeu du prochain scrutin présidentiel, c’est l’alternance au pouvoir. Et l’exécution des réformes paraissait la voix idéale pour y parvenir. Mais voilà, elles sont vouées à l’échec, le pouvoir n’en voulant visiblement pas. Et à l’allure où va le processus, on s’achemine vers à un scrutin sans les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Les Togolais doivent-ils alors faire une croix sur l’alternance ? N’y a-t-il vraiment plus d’alternative ? C’est ici que des observateurs avisés évoquent celle de la participation massive des populations au scrutin comme la panacée.

Les ministres de la culture de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tiennent  ce vendredi à Lomé leur 5ème réunion statutaire qui  intervient à la suite de la réunion des experts de la culture de la CEDEAO, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Le  Chef de la délégation de  l’Union  Européenne (UE)  au  Togo, Nicolas Martinez  Berlanga, a  effectué  ce vendredi une  visite  à  Kara (420 km au nord de Lomé)  pour  faire  le  suivi  des  travaux  de  réhabilitation  de  la  prison civile de cette localité, des travaux   entamés  il y’a  un  an.

Le Japon soutient le Togo avec  1,3 milliard de francs CFA au titre d’une aide alimentaire

Le Japon a offert ce vendredi au Togo une aide alimentaire composée d'une cargaison de riz estimée à 1,3 milliard de francs CFA. La cérémonie de signature de la note relative à cet énième geste du gouvernement japonais envers le Togo a intervenu entre la Directrice de cabinet du ministère de l’Economie et des finances et le Chargé des Affaires de l’Ambassade du Japon au Togo, Yukuo Murata .

Depuis que le Prince du Togo s’est maladroitement engagé dans ce projet inadmissible de parricide par le choix curieux d’humilier son père défunt et de salir sa mémoire en embastillant arbitrairement l’un des fils de celui-ci et en dissolvant son cadre d’expression politique qu’est le RPT, Faure Gnassingbé agit comme un homme égaré.

Les génocidaires du Togo en 2005  1

Les génocidaires du Togo en 2005 1Nous continuerons à le dire haut et fort que en 2005, suite à la mort du dictateur, tyran et sanguinaire, le Général Etienne Gnassingbé Eyadéma, Président de la République, le régime RPT/UNIR et son clan ont commis du génocide et des crimes contre l’humanité afin de conserver le pouvoir dans un bain de sang. Plus de 1300 togolais tués par bales et autres.

Quelles sont les raisons qui expliquent l’échec de la lutte politique de l’opposition togolaise depuis plus de deux décennies ? Chaque responsable politique et de la société civile a sa réponse à cette question que se posent la plupart des Togolais. Me Yawovi Agboyibo,  président d’honneur du Comité d’Action pour le Renouveau CAR, a aussi la sienne.

S’il refuse avec autant d’opiniâtreté les réformes, c’est sans doute parce qu’elles vont permettre de voir clair dans le processus électoral et donc de le mettre à nu s’il tentait, encore une fois à voler comme c’est toujours la coutume au sein du RPT/UNIR.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!