Les Togolais veulent la démission du Ministre Yark Damehane

Il est incapable de maintenir la paix et la sécurité au Togo

SELON YARK DAMEHANE , LE MENTEUR, LE TUEUR, L'INCAPABLE
"Des armes venues d'ailleurs découvertes aux mains des manifestants"

 

Dans cet article, nous n’allons pas comptabiliser les milliards de fcfa que le régime du Prince-héritier engage maladroitement pour huiler les réseaux mafieux, envoyer des griots en Europe et dans des milieux diplomatiques pour défendre sa cause quasi-perdue.

« Un seul homme, le prince, par son avarice et sa cupidité, suffira pour causer le désordre au sein d’une nation » (Confucius, Sagesses)
 
            Au départ, beaucoup croyaient que c’était une de ces plaisanteries auxquelles la « dictature héréditaire » a habitué les Togolais. Mais au fil des minutes, la rumeur a évolué pour devenir une réalité.

Lassés par les multiples perturbations des cours entraînées par l’observation de la cessation répétée de travail par les enseignants ces derniers moments, les élèves des établissements secondaires et Lycées d’Atakpamé, sont descendus hier matin dans les rues pour réclamer la reprise des cours.

Après le sit-in hier, le mot d’ordre de grève lancé par la Synergie des Travailleurs du Togo prend effet à compter de ce mercredi. Déjà hier, le sit-in sur les lieux de travail a été respecté par les travailleurs du secteur de l’enseignement et de la santé.

 

En avril 2013, lors d’une marche pacifique d’élèves à Dapaong, deux élèves ont perdu la vie sous le coup des tirs tendus des forces de l’ordre et de sécurité.

 A la suite du premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara a accusé ce mardi les grévistes de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), de ne s’attarder que sur leurs revendications salariales au détriment des infrastructures et des équipements  collectifs.

Selon un communiqué émanant du gouvernement togolais, les établissements scolaires sont fermés à compter de ce mardi jusqu’à nouvel ordre. La raison évoquée est le désordre organisé constaté ce mardi dans les rues avec l’entrée en mouvement des élèves dans la grève de leurs enseignants.

Les établissements scolaires publics comme privés, de l’enseignement général et technique sur toute l’étendue du territoire national, sont fermés ce mardi par le gouvernement togolais jusqu’à nouvel ordre.

Ayassor O 

Vers des lendemains difficiles pour le Togo      Adji Otèth Ayassor demande au Représentant-Résident du FMI de partir, l’institution riposte et fermera son bureau en mars prochain    L’économie togolaise est dans la tourmente par le bon vouloir d’une seule personne. Selon une source confidentielle, le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor aurait mis fin aux fonctions du Représentant-Résidant du Fonds Monétaire International (FMI), M. Werner Ch. Keller. Pour qui connaît les rouages de l’économie mondiale, les jours à venir du Togo risquent d’être difficiles économiquement parlant, car nous apprenons que le 27 février prochain, une mission de l’institution mondiale sera au Togo pour procéder à la fermeture officielle du bureau du Togo. Jusqu’où Faure Gnassingbé est-il prêt à laisser ce ministre conduire les finances du pays ? Quel pacte l’homme à la rigueur sélective a-t-il signé avec le chef de l’Etat pour se sentir si intouchable ?

C’était lors de la présidentielle du 21 juin 1998. L’homme était trésorier général de son parti à l’époque des faits. A ce titre, il était chargé de régler la note des délégués du parti dans les bureaux de vote. Malin comme un singe, il avait fait tout pour payer les délégués de la partie septentrionale où le prince feu colonel Ernest Gnassingbé régnait en maître et de l’intérieur du pays. Il ne voulait pas d’ennuis avec le prince qui ne supportait pas ses airs. Passons. Mais, ceux de Lomé avaient attendu en vain leur pitance.

Lorsque le 14 avril 2012, Faure Gnassingbé s’était bombé le torse à Blitta pour proclamer la prétendue dissolution du Rassemblement du Peuple Togolais, beaucoup d’observateurs avisés avaient ri à son nez.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!