FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

C’est donc vrai que les Bassars sont de vrais magiciens ? Ce que Taffa Tabiou, président de la commission électorale nationale indépendante a servi mardi nuit au peuple togolais est suffisamment révélateur de l’incroyable magie dont cet homme a été capable.

C’est plus qu’une imposture, c’est un effroi. C’est l’éclat du mal, le retour à la civilisation de la férocité et de l’intolérance au moindre changement. C’est la certitude de l’impossibilité du mal politique togolais à faire le bien, et à s’adonner pour une fois à la moindre règle démocratique sans tricher, sans frauder, sans violer. Impossibilité mathématique! C’est bien ce que Shakespeare avait démontré dans Richard III. C’est bien ce que les Togolaises et les Togolais ont expérimenté, de nouveau, avec Gnassingbé II. C’est bien ce que des Chefs d’État africains ont constaté en se déplaçant dans la capitale togolaise. Obstinément, il s’agit de rendre visible la réalité togolaise pour mieux l’affronter et la transformer coûte que coûte en autre chose que l’inacceptable indignité imposée aux citoyens. Assez, c’est véritablement trop au Togo!

La honte du Togo , d'Afrique  et de la francophonie.

Le taux de participation de l'élection 2015 était  entre 53% et 55%  mais les chiffres  donnent par la CENI  dans ta fausse victoire  ont changé le taux de participation entre  71% - 103% . La seule  explication est le bourrage des urnes par Faure et son UNIR.

Bourrage des urnes n'est pas gagné  c'est du vole . Faure  n'a pas la majorité  au Togo.

Faure Gnassingbé n'a pas gagné l'élection 2015  et  Faure  n'a jamais gagné une élection au Togo mais il est president.

Bonne chance et va faire  des enfants car le probleme du peuple togolais est le dernier de tes soucis.

 

 

 

Togo  - La Céni vient de finir sa proclamation

La CENI sous réserve de confirmation par la cour constitutionnelle vient de proclamer Faure GNASSINGBE vainqueur du scrutin du 25 avril 2015 au Togo.

Fin de la proclamation en direct de la CENI.

La délégation du CAP 2015 est la première à être reçue mardi par les présidents ghanéen, John Dramani et ivoirien Alassane Ouattara. Composée de Jean-Pierre Fabre, de Patrick Lawson, de Me Abi Tchessa, de Brigitte Adjamagbo-Johnson et de Georges Lawson, la délégation a fait part à ces deux chefs d’Etat, sa préoccupation concernant la transparence des résultats.

Jean Fabre va publier les chiffres en sa possession qui lui donne  gagnant et il formera son gouvernement.

 

La CEDEAO et les observateurs de la situation du TOGO ont compris. Les résultats partiels rendus publics par la CENI relèvent d’une plaisanterie de mauvais goût infligée aux électeurs togolais. Ils comportent une grande marge d’erreurs synonymes de fraudes dénoncées par le candidat du CAP 2015.

La maison de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo qui se réclame de l’opposition, a servi de quartier général au parti au pouvoir Unir dans le cadre de la présidentielle du 25 avril 2015. Selon les retours qui nous sont parvenus, l’homme aurait donné comme consigne de vote de « voter l’extrême droite ». Il aurait même sensibilisé les gens le jour du scrutin après avoir battu campagne pour l’UNIR. Il se serait rendu dans le centre de vote où il a voté, accompagné d’un garde portant un sac rempli de cartes d’électeurs.

Une fois n’est pas coutume, le Togo, cette fois-ci, a surpris agréablement tout le monde en organisant une élection présidentielle totalement en rupture avec les élections précédentes, généralement marquées par la violence, les descentes musclées des forces armées et les disparitions d’urnes. Forte des expériences malheureuses passées et sans doute aussi instruite par la montée au créneau des organisations de la société civile dans de nombreux pays pour dénoncer la mal gouvernance née des élections aux résultats falsifiés, la CEDEAO avait pris les devants dans ce petit pays d’à peine 5 millions d’habitants mais qui, depuis son  indépendance, n’a jamais connu d’alternance démocratique.

Togovisions's photo.

Trois jours après l’élection présidentielle, le Togo attend toujours de savoir qui sera à la tête du pays pour les cinq années à venir. Tous les bulletins n’ont pas encore été dépouillés. Néanmoins, l’opposition crie déjà à la fraude.

Plus de 24 heures après le vote, la CENI est en peine de donner les résultats provisoires. Elle était censée la donner dans la soirée de dimanche à 21 heures, mais les journalistes invités à la Conférence de presse ont été renvoyés. De sources proches des organisations, les résultats provisoires à la disposition de la CENI étaient ceux basés par le dispositif SUCCES rejeté par l’opposition. Le code électoral et un accord des parties parrainé par l’OIF et la CEDEAO privilégie les procès-verbaux issus des urnes comme “le seul mode ” de traitement et de validation du scrutin.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!