décembre 17, 2018
Ad Top Header

Selon plusieurs sources recoupées, une réunion du Comité de Suivi devrait se tenir dans les tout prochains jours à Lomé pour décider principalement du report des législatives du 20 Décembre 2018. Annoncées orbi et orbi par le pouvoir, ces législatives, selon une source diplomatique, sont tout sauf inclusives. Hors c’est l’inclusivité qui permet de mesurer les autres paramètres de ce scrutin.

Pas de marche de la C14 le 1er Décembre prochain à Bassar. Ainsi en a décidé le préfet de Bassar, Colonel Faré Bonfo, qui avait été saisi le 26 Novembre dernier par la représentation locale de la C14, de l’organisation d’une telle manifestation.

« Cette modification ne remet nullement en cause le rétablissement du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour l’élection du Président de la République », C’est ce qu’écrit la Coordinatrice de la C14 (Coalition des 14), Brigitte Adjamagbo Johnson, dans un communiqué de cette coalition, rendu public aujourd’hui.

Après le passage des tirages au sort, sur le positionnement des candidats, lundi dernier, la CENI poursuit à pas de charge, l’exécution de son chronogramme. Ce mercredi, il a été question de présenter à la presse l’opération de dédoublonnage pour débarrasser le fichier électoral des présumées inscriptions multiples, mais aussi en radier les possibles inscriptions injustes.

« Le châtiment bien mérité de la mauvaise foi, c’est d’être sans amis », écrivait Francis Bacon dans Les Essais. C’est bien ce qui arrive aujourd’hui au régime de Faure Gnassingbé qui, visiblement, se retrouve acculé de tous côtés par la plupart des chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui veulent lui faire entendre raison. La mauvaise foi dont a toujours fait preuve ce régime cinquantenaire n’est plus à démontrer. Faure Gnassingbé et son clan finissent par agacer le peuple togolais, l’opposition, notamment la Coalition des 14 partis et même la CEDEAO par sa prétention et son arrogance à piétiner les principes, même les plus élémentaires pour se maintenir au pouvoir. Ceci, en contradiction avec le protocole additionnel de l’institution communautaire sur la bonne gouvernance et la démocratie, une disposition qui limite le mandat présidentiel à deux dans la sous-région.
Pub

Latest Tweets

Togo : Rôle de facilitateur dans la crise électorale au Togo aurait-il été mal fait ? https://t.co/FIeJ00PIMp via @tripplesworld
Les femmes africaines en colère et demandent justice pour les crimes commis par Faure Gnassingbé https://t.co/TjNQqNvxFz via @tripplesworld
Le policiers français détruisent le matériel des manifestants togolais https://t.co/TLKXVdsnQm via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter
Togosite.com - All Rights Reserved