Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Les avancements des fonctionnaires et la délivrance des relevés de service de retraités suspendus
Les agents du ministère de la fonction publique après avoir suspendu depuis le 11 décembre 2017 certains de leurs prestations notamment les nominations liées au concours, les prises en compte, les avancements, l’envoi de la solde, les relevés de services et l’élaboration des contrats par une lettre en date du 7 décembre 2017 et n’ayant aucune réponse à leurs revendications, ils entrent en grève aujourd’hui 05 jusqu’au 08 février 2018.

La suspension des prestations susmentionnées crée de profonds malaises, beaucoup de fonctionnaires attendent impatiemment le traitement de leurs dossiers liés aux avancements. Il en est des autres prestations qui créent de sérieux dysfonctionnements. Selon les informations, au lieu de discuter avec le Syndicat National des Agents du Ministère de la Fonction Publique à l’initiative de la grève, le ministre Gilbert Bawara a envoyé chercher plusieurs dossiers des fonctionnaires en instance de traitements. Pour quelles fins ? La fuite en avant n’a jamais été une solution aux problèmes. En intégralité le courrier du SyNAMFoP suspendant les prestations.

A
Monsieur le ministre de la
Fonction Publique, du Travail et
de la Réforme Administrative

Objet : Information

Monsieur le Ministre,
Après votre prise de fonction au Ministère de la Fonction Publique, du travail et de la Réforme Administrative, nous vous avons saisi en juillet 2016 pour vous faire part de nos doléances au sein du ministère.

L’ensemble de ces doléances contenues dans une plateforme revendicative a fait l’objet d’échanges sur votre instruction personnelle, avec vos collaborateurs immédiats. Force est deconstater qu’après cette plateforme revendicative, rien n’a été fait sauf que de nous convaincre de réduire les points inscrits sur ladite plateforme.

Convaincus de votre volonté à faire avancer les discussions, nous avons retenu deux points qui sont l’amélioration des conditions de travail (construction d’un immeuble pouvant abriter tous les services du ministère) et des conditions de vie (prime de rendement et gratification du 13ème mois).

Malheureusement, ces deux points retenus n’ont jamais été satisfaits, obligeant le personnel de votre ministère réuni en Assemblée Générale, à observer un mouvement de grève les 12, 13 et 14 septembre 2017 après une suspension de notre préavis de grève d’une durée d’un mois dans le souci de donner une chance aux discussions.

Au lendemain de ce mouvement de grève, vous nous avez fait comprendre que nos revendications étaient fondées et légitimes mais que rien ne pouvait être fait faute de moyens. Ce qui nous a obligés à rentrer de nouveau en grève les 04, 05 et 06 octobre 2017 après avoir tenté de vous rencontrer à nouveau sans grande suite.

A la suite des mouvements de grève, nous avons été surpris qu’aucune discussion n’a été faite dans le sens de trouver une solution à la situation qui prévaut dans le ministère, nous obligeant ainsi à observer plusieurs sit-in au Cabinet plage et au Cabinet exOPAT.

Naturellement, à la suite des mouvements de grève, des précomptes ont été opérés sur les salaires conformément aux dispositions en matière de grève. Cependant, tout laisse croire que les précomptes du mois d’octobre respectent les standards en la matière à l’exception de quelques agents.

Alors que les précomptes du mois de novembre ont été simplement abusifs, créant un préjudice aux personnels constituant une violation des droits de l’homme et des droits des travailleurs. En effet, il est constaté que sur la majorité des agents, les précomptes sont allés jusqu’à 09 jours pour certains et 12 jours pour d’autres au lieu de 06 jours pour l’ensemble.

Face à cette situation, le personnel réuni en Assemblée Générale ce mardi 05 décembre 2017, souhaite obtenir des éclaircissements sur la nature des précomptes opérés et leur remboursement dans les brefs délais. Par ailleurs, a décidé de la suspension des prestations suivantes au sein du ministère à compter du lundi 11 décembre 2017 jusqu’à satisfaction.

– Les nominations liées aux concours de recrutement,
– Les prises en compte,
– Les avancements automatiques d’échelon,
– Les avancements de grade (promotion),
– L’envoi de la solde,
– La délivrance des relevés de services des retraités,
– L’élaboration des contrats

Nous vous rassurons de notre volonté à œuvrer pour la bonne marche du département et souhaitons que des dispositions idoines soient prises très rapidement pour éviter des situations malencontreuses.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Le Secrétaire Général
Komla Amenyiho Houmenou

Source : Le Correcteur



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd