Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Peuple togolais, exige la restitution de ta souveraineté ! », c’est l’appel que lance la Coalition des 14 partis de l’opposition aux Togolais dans un communiqué les invitant à descendre massivement dans les rues les mercredi 31 janvier, jeudi 1er et le samedi 2 février prochains. Le peuple est à la quête de cette souveraineté depuis plus de cinq (5) mois déjà. Mais le pouvoir de Faure Gnassingbé semble sourd aux revendications des centaines de milliers de Togolais qui envahissent les rues à chaque appel de la Coalition.

Ainsi après la grande mobilisation des femmes le samedi 20 janvier dernier, les Togolais se feront encore entendre demain, jeudi et samedi. Le retour à la Constitution de 1992, la révision du cadre électoral avec droit de vote accordé à la diaspora, le déverrouillage des institutions de la République, les réformes électorales, la libération des prisonniers politiques, etc. restent les revendications du peuple.

A ces revendications, s’ajoutent l’exigence d’ouverture d’une enquête indépendante pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires des « répressions sauvages » des manifestations pacifiques publiques des mois d’août, septembre, octobre et décembre 2017, l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition, ainsi que des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation. Les points de départ des marches restent le carrefour CCP à Adéwui, Bè-Gakpoto et Atikoumé. Les manifestations chuteront à la plage devant Sancta Maria.

Cela fait plusieurs mois que ces manifestations contre le régime de Faure Gnassingbé durent. Mais ce dernier continue de s’accrocher au pouvoir en minimisant l’aspiration du peuple togolais. Parfois, c’est dans des contremarches qu’il trouve matière à répondre à ces milliers de Togolais qui demandent son départ. C’est le cas encore cette semaine où son parti UNIR prévoit aussi un concert dit de la paix à Lomé. Mais jusqu’à quand Faure Gnassingbé pourrait-il tenir dans cette résistance ?
Même si on reproche quelques couacs aux leaders de l’opposition, il faut reconnaître que plus les jours passent, plus les Togolais sont déterminés à se faire entendre. D’aucuns ne vendaient pas chère la manifestation des femmes le 20 janvier dernier, mais la mobilisation dont ces dernières ont fait preuve ce jour a surpris plus d’un. Il est clair que le peuple ne reculera devant rien, surtout quand il s’agit de sa liberté qu’il revendique au prix de plusieurs sacrifices déjà consentis, avec des morts, des blessés et des réfugiés.

« On ne peut pas s’arrêter en si bon chemin. Depuis le début des manifestations, plusieurs personnes ont trouvé la mort, sans oublier les blessés qui continuent de souffrir dans leur âme. Plusieurs de nos compatriotes sont réfugiés dans les pays voisins. Les villes de Mango, Bafilo et Sokodé ne sont pas libérées. Dans cette situation, on ne peut qu’intensifier la pression populaire. Nous n’avons pas le droit de baisser les bras en ce moment. Les populations doivent être plus que déterminées, et elles le sont, vu la mobilisation qui continue d’accroître », a indiqué Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais, membre de la Coalition des 14, à la dernière manifestation de l’année 2017.

Les trois jours de manifestations qui commencent demain seront encore une manière pour le peuple togolais de montrer jusqu’où il est prêt à aller pour retrouver sa souveraineté. Et donc pour les leaders de la Coalition, lorsque Faure Gnassingbé continuera de résister à travers des subterfuges, le peuple togolais persistera dans sa mobilisation.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!