Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Par une lettre en date du 19 Janvier 2018, le Comité exécutif de l’AIBA (Fédération Internationale de Boxe) a annoncé à l’ancien président de la FETOBOXE et de président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe), et actuel président du Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo), Azaad Bayor Kélani, la levée de la suspension de 3 ans prononcée à son encore par la Commission de Discipline de l’AIBA.

Selon cette lettre signée par le président par intérim de l’AIBA, Franco Falcinelli, dont ampliation a été faite à Dr Mohamed Moustahsane, lui-même considéré par l’instance mondiale, comme le président par intérim de la CAB, c’est donc en considérant les longues années au service de la boxe, non seulement au Togo mais aussi en Afrique et dans le monde que le Comité exécutif a pris cette décision de le blanchir.

On peut dès lors croire que cette décision, vient jeter à l’eau toutes les actions menées autrefois par le Gabonais, Clément Sossa, qui se réclamait président intérimaire de la CAB, en lieu et place d’Azaad Bayor Kélani, vu que, aux yeux de l’AIBA, c’est plutôt Dr Mohamed Moustahsane qui devrait assurer ces charges.

On se rappelle encore qu’en septembre 2017, quand cette affaire de suspension du Togolais Azaad Bayor Kélani, vice-président de l’AIBA, par le président d’alors de l’AIBA, le Taïwanais Wu Ching-Kuo, le concerné est monté au créneau pour parler de ""décision injuste"", dans la mesure où, il n’a pas été entendu, et que les autres membres de l’AIBA n’ont aucunement été au courant d’une telle décision. Comme quoi, la décision que le communiqué dit provenir de la Commission de discipline, à en croire M. Bayor est ""une décision solitaire du président de l’AIBA"", le Taïwanais Wu Ching-Kuo. Des explications du sanctionné, c’est une décision qui n’a d’effet qu’au niveau de l’AIBA et dans une certaine mesure de la boxe, et n’entache en rien son poste de président du CNO-Togo.

T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!