Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR - Par CVU



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Afrique : les élections ne riment pas forcément avec démocratie
Au Togo, comme ailleurs en Afrique Noire, la démocratie ne peut se suffire des seules élections. Elle a besoin que celles-ci ne soient pas manipulées. Là réside l'actuel challenge de l'Afrique. La précipitation actuelle du gouvernement togolais à aller vers les élections ne cacherait-elle pas un projet de tripatouillage?
Par CODITO


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise



« Le dialogue doit rester la voie privilégiée de résolution des désaccords entre les acteurs politiques. Par le passé, nous avons réussi à surmonter nombre de difficultés grâce à notre sens de responsabilités. Je n’ai aucun doute qu’aujourd’hui encore, nous sommes capables d’explorer toutes les voies de la concertation et des échanges d’idées, de dépasser les griefs tenant aux personnes et aux circonstances pour nous élever à la hauteur de ce que notre pays mérite. Le Togo mérite que chacun d’entre nous lui donne le meilleur. Le meilleur, à mon sens, c’est de valoriser, entretenir et préserver les acquis, puis d’œuvrer à améliorer l’existant en opérant les réformes qui s’imposent, dans le respect des principes de l’Etat de droit et de la démocratie », ce sont là les mots du président togolais, Faure Gnassingbé lors de son adresse de vœux de nouvel an aux Togolais.

En réaction, cette mi-journée sur BBC, à ce nouvel appel de du Chef de l’Etat à des discussions avec l’opposition, l’opposant togolais, Tikpi Atchadam, président du PNP (Parti National Panafricain), y voit visiblement du bluff. « Il a exprimé sa volonté d’aller au dialogue avec nous, mais, la main tendue que nous voyons, c’est une main armée ». « Les arrestations continuent, les violations des droits humains continuent, il y a encore plus de 100 détenus arrêtés lors des manifestations pacifiques qui sont en prison »…, « les mesures d’apaisement pour lesquelles le président Alpha Condé a lutté, ne bougent pas, il a libéré seulement deux détenus et c’est tout », assène l’opposant togolais. « Il avance dans son discours et il recule, moi, je ne saisis pas ses mouvements », a-t-il aussi ajouté.

Et aussi comme pour mettre en doute les propos de Faure Gnassingbé, l’homme du 19 Août 2017 (Tikpi Atchadam), comme le surnomment certains compatriotes, fait comprendre qu’ « en termes de parole donnée, le président de la République du Togo, ce n’est pas son fort ».

Toutefois, voue-t-il une confiance sans faille « aux présidents qui sont en train de mener le processus de négociation, de discussion ».

Pour aller finalement au dialogue, il pense que « la balle est dans le camp du gouvernement qui, il parle de dialogue et en même temps il en a peur ».
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!