Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


""C’est en faisant appel à la fibre patriotique qui vibre en chacun d’entre nous que je veux ébaucher les perspectives de notre pays en 2018"". C’est donc dans cette dynamique que Faure Gnassingbé a formulé ce mercredi soir, ses voeux de 2018 aux Togolais. Si nombreux pourront rester sur leur soif parce que n’ayant pas reçu de réponse concrète, autre que ce qu’ils savent déjà, soit des annonces importantes, il faut néanmoins se rendre compte de ce que, à sa manière, l’ ""homme simple"" qui a découvert lors de la crise politique en cours, qu’il peint par certains de ses compatriotes comme ""un dictateur sanguinaire"", a tenté sans forcément convaincre que des actions seront menées dans le domaine du social, de la politique, de la santé, du développement et de l’économie.

Convaincu qu’il est que ""le dialogue doit rester la voie privilégiée de résolution des désaccords entre les acteurs politiques. Par le passé, nous avons réussi à surmonter nombre de difficultés grâce à notre sens de responsabilités"", il reste aussi attaché au fait que, son initiative prise en septembre dernier ""de proposer à la représentation nationale une révision de la constitution qui limite désormais à deux le nombre des mandats présidentiels et législatifs et qui introduit, pour l’élection du Président de la République un mode de scrutin uninominal à deux tours"", ""conformément à notre loi fondamentale, c’est maintenant au peuple togolais tout entier, seul détenteur de la souveraineté nationale, qu’il appartient de se prononcer"", car, juge Faure Gnassingbé, ""dans l’Etat de droit que nous construisons, nous ne pouvons pas prétendre substituer des voix plus autorisées au suffrage universel"". C’est donc pour ce faire et dans la perspective du processus de décentralisation que les Togolais, selon le chef de l’Etat doivent se préparer pour les locales et aussi pour les législatives pour renouveler l’Assemblée nationale.

Pour que tout ce qui a été ébauché par Faure Gnassingbé ne se concrétise, il faut que la sécurité et la paix y règne dans le 228 (indicatif du Togo).
C’est pourquoi dans des mots qui pourront être sujets à plusieurs interprétations, il semble proférer des menaces contre les forces de défense et de sécurité qui pourront être tentées par des actes d’indiscipline. ""La voie de notre développement doit être bordée par les balises indispensables de la paix et de la sécurité. Nos forces de défense et de sécurité sont en première ligne pour préserver notre pays et assurer à nos populations la quiétude qui seule permet d’envisager les lendemains avec confiance et sérénité. Je voudrais saluer leur mérite et leur demander de poursuivre avec discipline et sérieux la mission républicaine qui est la leur. J’attache de l’importance à une conduite exemplaire et tous ceux qui s’écarteront de cette voie seront passibles des sanctions prévues par la loi"", a averti l’homme du 05 Février 2005.

A tout prendre, il a promis sans apporter quelque réponse aux multiples revendications de l’opposition. T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!