Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Une nouvelle manifestation a eu lieu ce 27 décembre à Lomé au Togo. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale, à l'appel d'une coalition de 14 partis d'opposition.

Le mot d'ordre est toujours le même : la démission du président Faure Gnassingbé. Depuis septembre, l'opposition togolaise organise des manifestations quasi hebdomadaires.

La présidence avait promis de démarrer un dialogue début décembre mais semble jouer la montre. Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition d'opposition, dit avoir confiance dans la mobilisation populaire.

« Les Togolais restent aussi déterminés que le premier jour, voire même plus déterminé au fur et à mesure que nous avançons parce qu’ils ont l’impression qu’en face, ils ne sont pas compris, déclare-t-elle. Bien au contraire, le régime donne l’impression de vouloir minimiser le mouvement et même de vouloir le discréditer. Par exemple, la dernière trouvaille, c’est de nous montrer que parmi nous il y a des partis qui auraient opté pour la violence. C’est une vieille stratégie, mais cette fois-ci, cela ne marche pas ».

« Les Togolais sont déterminés cette fois-ci, poursuit Brigitte Adjamagbo-Johnson. Nous utilisons l’occasion de manifestation pour faire le point sur le processus et leur expliquer les décisions que nous prenons. Aussi longtemps que nos stratégies seront approuvées par le peuple, nous pouvons penser qu’il y aura détermination ».
RFI


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!