Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise
Manifestations des 25, 26 et 28 avril 2018 au Togo



« L’abus marche souvent auprès de la puissance », (Antoine-François Le Bailly)

Le président ivoirien trône en maître absolu sur la région ouest africaine. S’il n’assume aucune responsabilité officielle au nom de la Cédeao, son influence sous-marine est plus qu’évidente dans et en dehors de l’espace. A croire que son hégémonie supplante toutes les instances et sphères de prises de décisions. Chez les Chinois, plus de puissance appelle plus de responsabilité car celui qui est investi de puissance est censé en user dans le sens du bien-être commun et non en abuser pour régler des comptes personnels. Mais la puissance d’ADO rime plutôt avec nuisance. Une divergence de vue frontale avec lui sur une question d’intérêt communautaire et c’en est fait de vous. Le Professeur Kako Nubukpo, brillant économiste togolais l’a appris à ses dépens. Deux fois de suite.

En dehors d’une harmonie corps-âme-esprit et d’un attachement à des principes et convictions, avouons que les prises de position du symbole de la lutte anti-servitude volontaire ne lui valent que des ennuis. Evincé du gouvernement togolais à la demande du président ivoirien, selon ses propres révélations, il n’a pas connu un plus brillant sort à la direction de la Francophonie économique et numérique, poste qui l’astreindrait à une certaine réserve sur le sujet du Franc CFA, de l’avis de ses contempteurs. Derrière ce nouveau coup d’infortune, se cache Alassane Dramane Ouattara qui avait enjoint Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie en marge d’une conférence internationale, de défenestrer le chef de file de la génération des insoumis.

Comme pour achever de convaincre de ce qu’il est l’unique véritable maître à bord du navire ouest africain, il provoque la mise à l’écart de Marcel Alain de Souza, jusqu’au dernier sommet de la Cédeao tenu à Abuja, chef de la commission de la Cédeao.Aspirant à un second mandat, le beau-frère de Faure Gnassingbé s’est vu couper l’herbe sous le pied. ADO lui a préféré son actuel ministre de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou. Le Chef sortant de la commission de la Cédeao, de toute vraisemblance, paie le prix de son opposition à l’adhésion du Maroc à l’institution régionale ouest africaine.

De but en blanc, il s’est toujours dit opposé à ce projet, évoquant la nécessaire limite géographique de l’Afrique de l’Ouest et se mettant ainsi à dos nombre de chefs d’Etat dont Alassane Dramane Ouattara. Conséquence, éviction-sanction au nom d’ADO. Fait symptomatique de cette crise, sur son compte twitter, ADO s’est contenté d’écrire : « Je me réjouis de la nomination de J.C Brou, Ministre de l’Industrie et des Mines de CI, en qualité de président de la Commission de la CEDEAO », sans aucun mot pour le chef sortant de la commission africaine.

Mais cette hyper puissance qui rime très bien avec hyper nuisance n’est pas absolue. Cette hégémonie sur le plan régional contraste fortement avec une fragilité des plus déconcertantes sur le plan intérieur. Il suffit en effet qu’en Côte d’Ivoire, les ex-forces rebelles tirent deux ou trois coups en l’air en guise de protestation pour qu’ADO se plie en quatre et satisfasse leurs desiderata les plus fantasques.

Meursault A.
Liberte Togo



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!