Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise
Manifestations des 25, 26 et 28 avril 2018 au Togo



Entre 12 et 18 manifestants ont été arrêtés, alors qu’ils s’organisaient pour marcher pacifiquement dans le parc de Kawokudi à Accra, ce samedi 16 décembre. Il s’agit des membres du « Togo-Ghana Solidarity Movement », un groupe de pression constitué au Ghana pour agir en faveur des revendications de changement démocratique au Togo.

Selon nos informations, parmi les personnes arrêtées figure M. Bernard Mornah le Président National du PNC, un parti politique ghanéen, qui est l’initiateur de la manifestation. Il y a aussi le porte-parole du groupe Irbard Ibrahim qui est un analyste en sécurité internationale.

Ce qui est curieux, c’est que la police soit intervenue alors même que les initiateurs avaient respecté la procédure d’usage en adressant une lettre au Chef de cette police, dans les délais prescrits par la loi. Une source à Accra indique que la police serait intervenue sur ordre du Ministre de l’intérieur, qui n’est autre que la personne chargée de contact avec les protagonistes du dialogue intertogolais.

Dans une lettre faite par l’avocat du président de PNC dont Le Temps a reçu une copie, celui-ci a demandé au responsable du commissariat de police de Nimah d’être situé sur le cas de son client. les infractions qui lui sont reproché, s’il sera libéré sous caution et s’il sera présenté devant un tribunal. L’avocat Atuguba a fait ampliation au Chef de l’Etat ghanéen.

Cela fait deux fois cette année qu’une manifestation sur le Togo a été dispersée par la police ghanéenne. La première le 28 octobre fut à l’initiative des ressortissants togolais vivant au Ghana. A cette allure et au regard du comportement des autorités ghanéennes, il y a lieu de s’interroger sur la réelle position de ce pays sur la crise et son rôle de médiateur.

Joséphine Bawa
LE TEMPS


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd