Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise
Manifestations des 25, 26 et 28 avril 2018 au Togo



A Lomé, certains citoyens ne veulent plus du régime de Faure Gnassingbé. Ils campent toujours sur leur position en exigeant le départ immédiat du président de la République.

Des milliers de togolais battaient encore le pavé dans les rues de Lomé. C’est pour répondre à la demande des membres de l’opposition togolaise. Ces derniers ont multiplie des actions contre le pouvoir. Pour dire vrai, le régime actuel vit dans l’impasse totale. Pendant ce temps, l’opposition est formelle dans sa démarche ; elle en appelle à tout le peuple pour faire partir Faure Gnassingbé.

Compte tenu de tout cela, plusieurs partis de l’opposition ont sillonné mercredi, tous les artères de la ville pour mener une véritable campagne de sensibilisation. Ils se sont arrêtés devant l’hôtel Sancta Maria, au bord de mer pour un meeting. Arrivés sur les lieux, les leaders ont lancé leur message pour dénigrer la peau du président togolais.

Aujourd’hui, le pays est secoué totalement. L’Opposition exige notamment le retour à la Constitution originelle de 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger. En conséquence, elle demande aussi la libération de toutes les personnes incarcérées dans le cadre des manifestations. Certains leaders de ce regroupement exigent aussi le départ du président Faure Gnassingbé.

Au même moment, le pouvoir lance un appel au dialogue qui tarde à se matérialiser. Du côté du pouvoir « toutes les conditions sont réunies » pour le début des discussions. Le gouvernement a pris un certain nombre de mesures d’apaisement notamment, la libération de certaines personnes dont les Imams de Sokodé et de Bafilo.

Mais pour l’opposition, le pouvoir se livre uniquement au dilatoire pour tromper la vigilance du peuple ; elle ne compte nullement reculer. Selon l’opposition togolaise, leur requête est formelle. Elle exige le départ du président togolais Faure Gnassingbé.

Une chose est certaine, une frange de la population envahit les rues de Lomé pour se plaindre. Déterminée, l’opposition togolaise ne baissera pas les bras.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!