Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Des accusations imaginaires pèsent sur trois membres du Mouvement Nubueke, une association de la société civile togolaise, arrêtés depuis les 19 et 26 octobre derniers. Joseph Eza, Mensenth Kokodoko et Atsu Yawo croupissent à la prison civile de Lomé et sont présentés par les autorités comme faisant partie d’un groupement de malfaiteurs. Le mouvement Nubueke dénonce avec rigueur cette accusation et rappelle qu’il est une structure de la société civile qui mène des actions citoyennes.

Le 29 octobre, l’opinion a écouté les 7 chefs d’accusation du Procureur général à la télévision nationale contre les trois membres du mouvement Nubuéké. Ces accusations sont, entre autres, groupement de malfaiteurs, troubles aggravés à l’ordre public, incitation à la révolte, menace et violence envers les représentants de l’autorité publique, destruction volontaire par incendie de bien publics, détention illégale de matériel militaire, complicité de toutes les infractions ci-dessus.

Plusieurs membres du mouvement se disent être surpris de ces accusations et affirment que toutes les actions qu’ils mènent s’inscrivent dans la légalité et surtout la non-violence.

« Le mouvement Nubuéké tient à rappeler à l’opinion qu’il n’est pas un rassemblement de groupe d’autodéfenses du quartier pour que ses membres soient accusés de ces chefs d’accusation », rappelle le coordonnateur d’un club Nubueke. Le mouvement a pour objectif « de susciter un engagement citoyen pour l’ancrage de la démocratie participative, promouvoir l’éducation des masses sur les enjeux sociaux et sociétaux et la responsabilité citoyenne, promouvoir et défendre les droits de l’Homme sur la base des standards internationaux, initier les actions de développement communautaires et lutter pour la préservation de l’environnement », informe-t-il.

Le mouvement Nubueke a initié une série d’actions citoyennes depuis 2015, date de sa création. « Nous avons fait des sensibilisations citoyennes sur la citoyenneté responsable à travers des matchs de football, une sensibilisation sur le bien-fondé de connaître la Constitution togolaise et nous avons procédé à une distribution de livrets de la Constitution togolaise sur toute l’étendue du territoire. Nous avons déroulé un programme sur l’importance de la décentralisation au Togo à travers les grandes villes du pays, du Nord au Sud. Nous avons ainsi invité d’éminentes personnalités qui ont entretenu les citoyens », informe un membre du bureau exécutif du mouvement Nubueke.

Rappelons que le mouvement a mené aussi une campagne de transfusion sanguine dénommé « Mon Sang pour Le Togo » durant laquelle les membres se sont mobilisés pour aller donner leur sang au CNTS (Centre National de Transfusion Sanguine) pour pallier le manque de poches de sang au Togo. Des activités de salubrité publique initiées dans les quartiers et une opération CHU (Centre Hospitalier Universitaire) propre furent réalisées par les membres du mouvement. Par ailleurs, les responsables du mouvement initient les jeunes à la citoyenneté responsable en les organisant autour des activités footballistiques, du dessin et d’autres jeux.

En plus de ces actions, les coordonnateurs du mouvement Nubueke ont suivi une journée de formation sur la culture de la non-violence. « Nous avons soutenu nos frères soldats qui régulent la circulation au niveau des feux tricolores aux carrefours pendant le réveillon du nouvel an avec des rafraîchissements et des messages de remerciements pour leur travail pour la nation togolaise. Nous avons célébré le 27 avril 2017 par une retraite au flambeau le 26 avril sur toute l’étendue du territoire national à travers nos clubs », rappelle un autre coordonnateur avant d’ajouter : « La patrie nous appartient tous, nous sommes des frères et la violence n’a jamais été au cœur de nos actions. Il n’est pas juste de priver d’honnêtes citoyens de leurs libertés pour des faits qu’ils n’ont pas commis. Nous croyons toujours en la justice togolaise et nous sommes convaincus qu’il y a des hommes vertueux qui prendrons leurs responsabilités pour libérer nos camarades car leur place, c’est auprès de leurs familles »

Source : L’Alternative No.664



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd