Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise



""Nous ne sommes pas en train de courir derrière le dialogue"", c’est ce qu’a tenu à clarifier ce jour chez nos confrèresss de Nana Fm, Gerry Taama, président du NET, suite à la polémique qui semble naître autour des partis politiques qui devront être à la table de discussion du prochain dialogue entre les acteurs politiques togolais.

Pour cet acteur politique, candidat malheureux à la présidentielle de 2015, ""l’important n’est pas d’y être ou de ne pas y être. L’important c’est de se demander de quoi allons dialoguer. Aujourd’hui ce qui est important, c’est qu’est-ce que ce dialogue va sortir"".

Fort de ses expériences électorales, le parti croit avoir droit à la parole à un dialogue qui portera sur le cadre électoral et mieux que certains partis politiques qui n’ont depuis leur existence fait quelque expérience électorle, mais qui aujourd’hui au nom de leur alliance dans certains regroupements pensent qu’ils seraient les mieux à même de porter llles revendications des Togolais.

Et si le sujet doit concerner les réformes constitutionnelles ou bref la Constitution, le cadre approprié, d’après Gerry Taama et son parti, c’est l’Assemblée nationale. Mais s’il faudra parler de poids (capacité de mobilisation) dans les critères de sélection des participants, mieux vaut d’après ce parti de choisir l’ANC et le PNP qui sont visiblement les plus gros contributeurs de troupes dans les manifestations organisées depuis quatre mois au Togo pour réclamer un retour à la Constitution de 1992.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!