Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Nous avons annulé notre marche de jeudi car nous souhaitons manifester deux ou trois jours d’affilée », a annoncé, la coordinatrice de la coalition de l’opposition, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, au cour d’une conférence de presse de la coalition des partis d’opposition mardi.

Une décision prise par la coalition pour exprimer leur colère contre les incidents survenus samedi, le dernier d’une série de trois jours de manifestations la semaine dernière. Des soldats avaient pris à partie les manifestants sur le chemin de retour après qu’ils avaient fini le rassemblement et rentraient chez eux.

Les 14, 15 et 16 décembre 2017 sont les nouvelles journées de manifestation dans le pays, qui ont été retenues en lieu et place de la seule journée de jeudi 7 prochain. Des violences qui interviennent alors que sont prévus dans le pays, des assises autour de la table de dialogue.

Le chef de fil de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, joint par Rfi lundi, avait menacé de mettre fin à toute forme de dialogue à venir, si les militaires ne cessaient pas immédiatement les violences contre la population et surtout les manifestants. « Si les choses continuent comme cela, on arrête tout », a-t-il assuré en expliquant que la violence dont a fait preuve l’armée est « un acte de stigmatisation qui ressemble à de l’apartheid ».

L’opposition avait posé des préalables avant de s’assoir à la table des négociations. Le gouvernement togolais a pris certaines mesures d’apaisement dont la libération de certains manifestants de l’opposition, mais cette dernière juge ce pas insuffisant.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd