Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise

Un recadrage des choses ou encore une volonté de continuer par plaire à un partenaire ? C’est la grande interrogation que suscite ce matin, le Secrétaire national de l’UFC (Union des Forces de Changement), Dr Jimongou Sambiani. Selon les explications de ce dernier, la sortie de Gilchrist Olympio, une semaine plus tôt, pour marquer sa déception vis-à-vis de l’Accord RPT/UNIR-UFC, demander à Faure Gnassingbé de céder aux aspirations de la rue en opérant un retour à la Constitution de 1992, et de ne pas se présenter à la présidentielle de 2020, ""n’est pas pour faire le bilan de l’accord mais c’est pour se prononcer sur la crise actuelle"". Et de poursuivre, ""c’est vous qui interprétez que c’est la fin de l’accord"".

Pour ce député UFC, ""nous sommes avec UNIR, partenaires et adversaire en cas de conquête du pouvoir. C’est vous qui parlez de clash. Nous disons au partenaire que vous avez refusé de respecter l’accord, de faire les réformes. Et maintenant le peuple est dans la rue"", il faut répondre à ses revendications. ""Nous réclamons de notre partenaire de respecter la voie tracée, en faisant les réformes, créer de l’emploi à cette jeunesse togolaise, créer une zone industrielle à 100 km au Nord de Lomé pour faire du Togo un petit Dubaï..."". Et, d’après M. Sambiani, ce sont autant de raisons qui déçoivent à l’UFC.

Par cette sortie, il voit dans la crise politique actuelle, ""Gilchrist devient le couloir de transmission qui peut aussi bien parler au pouvoir et à l’opposition"", mieux encore, ""un médiateur"".

Enfin pour ce qui est de voir des militants de l’UFC dans la rue aux côtés des autres formations politiques de l’opposition, ou de la démission de Me Homawo de la CENI, des ministres, des préfets UFC et autres membres nommés à la suite de cet accord RPT/UNIR-UFC, le Secrétaire nation du Détia a laissé entendre que ces questions sont toujours "" à l’étude au niveau du bureau national de l’UFC"".

Dr Jimongou Sambiani a été reçu par nos confrères de Victoire Fm.
T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!