Imprimer
Catégorie : Togo

Alors que se profile à l’horizon le.dialogue entre pouvoir et opposition pour la résolution de la crisee politique actuelle au Togo, la Coalition des partis de l’opposition maintient la flamme de la mobilisation. Ainsi, ce mercredi, elle a démarré un nouveau round de trois jours de manifestations. Si le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, au cours de cette première journée a assuré que les manifestations vont se poursuivre même lorsque le dialogue sera ouvert, il est à noter que le ministre de la Sécurité, Yark Damehame, dont les services ont pris part à l’encadrement, pour sa part, s’est sereinement attelé à son exercice de présentation de bilan.

Il a relevé pas moins de cinq incidents entre des manifestants et des passagers à divers points de la ville de Lomé où les cortèges sont passés. C’est le cas par exemple au niveau des rails d’Adewui où un jeune étudiant qui voulant remorquer avec sa moto un malade pour traverser la voie au passage du cortège, se verra lui même violenté, et blessé à la tête, avant d’être extirpé par les forces de l’ordre pour être évacué à l’hôpital. Un autre sera pris à partie par des manifestants et blessé à l’oeil avant que les forces de l’ordre ne viennent à s’interposer.

Aussi, il a nié toute dispersion de la foule à Tchamba. S’il a reconnuun début de regroupement, il a indiqué que les manifestants, à la vue d’une patrouille de forces de sécurité et de défense, se sont eux mêmes dispersés.

En tout cas, pour ce qui est des autres villes du pays, comme Vogan, Anié et Kpalimé, les éléments de Yark n’ont pas relevé d’incident.

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd