Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise

""Aujourd’hui, Faure n’a d’autres refuges que les casernes militaires"", c’est l’avis de Tikpi Atchadam, à la veille de trois nouveaux jours de manifestation de l’opposition togolaise à compter de demain Jeudi 16 Novembre 2017. Il émettait cet avis au travers d’un message dit des populations de Mango, Sokodé et Bafilo, à leurs camarades de lutte des autres villes du Togo, non assiégées et non frappées par une interdiction des manifestations publiques.

Pour Tikpi Salifou Atchadam et les populations de ces trois villes, les Togolais ont ""pu briser la division politique artificielle de notre pays en Nord et Sud"" ; Ils ont ""également par notre courage et notre détermination et le degré de notre patriotisme montré que 50 ans de dictature, n’ont rien changé du peuple togolais envers sa patrie"". Le président du PNP reconnait que ""le chemin est long mais la victoire est à la portée de nos mains"".

Aussi, se réjouit-il de ce qu’ils ont ""montré par notre mobilisation, à l’Afrique et au monde que ce régime est impopulaire. Nous avons pu ôter publiquement à Faure Gnassingbé, son respect national et international en le dénonçant comme un président détesté et vomi par son peuple"".

Evoquant l’interdiction de manifestation imposée à ces villes ""assiégées, ""terrorisées"" et dont les populations sont, d’après lui, ""massacrées"", ce natif de Kparatao, trouve que cette interdiction des manifestations pacifiques est ""en violation des droits constitutionnels du peuple togolais"".

Toutefois reste-t-il convaincu que ""cette situation ne change en rien la détermination de ces populations de ces localités à continuer la lutte pour la libération de notre pays"".

Persuadé que ""comme ce fut le cas lors des manifestations précédentes, des 07, 08 et 09 passés, le régime déployera toute une armada militaire, pour empêcher"" les militants et sympathisants de l’opposition de sortir pour ""exprimer leur ras-le-bol à son endroit"", M. Atchadam lie sa voix à celle des populations de Sokodé, Mango et Bafilo, pour lancer ""un vibrant appel aux populations des autres villes et localités du pays de répondre massivement à l’appel de l’opposition afin de prouver au régime que l’interdiction des manifestations à Mango, Bafilo et Sokodé ne change rien au caractère national de notre lutte"". Enfin, rassure-t-il, que ""Mango, Sokodé et Bafilo peuvent plier mais ne rompreront jamais"".
T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!