FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


L’assassinat des militaires aux domiciles du ministre Ouro Koura Agadazi, à Sokodé, ainsi que celui des autres victimes des manifestations de ces derniers mois orgnisées par l’opposition ne resteront pas impunis. C’est visiblement ce que promet Faure Gnassingbé.

Au cours d’un déplacement hier vendredi au Camp Témédja, à plus de 200 km au Nord de Lomé, le président togolais, s’adressant aux militaires de ce camp, a indiqué que, ""notre pays le Togo est actuellement perturbé par des manifestations qui, loin d’être pacifiques comme l’autprise la loi sont d’une très grande violence. Ceux et celles qui organisent ces manifestations portent la lourde responsabilité des victimes que les participants ont fait et des dégâts qu’ils ont causé, ce fut le cas de cet enfant tué à Mango, et aussi à Sokodé. Ce fut également le cas de vos camarades soldats lynchés et décapités par un groupe d’individus organisé et préparé à cet effet"".

""Leurs assassins sont activement recherchés et tout sera mis en oeuvre pour les retrouver où qu’ils se trouvent et les châtier conformément aux lois de notre République"", a promis dans la foulée, le chef suprême des Armées togolaises.

Cette promesse de Faure Gnassingbé aidera-t-elle à calmer lles ardeurs des opposants ou en ajoutera-t-elle à l’ébullition que connait déjà le pays depuis Août 2017, avec la réclamation d’un retour à la Constitution de 1992 par un groupe de 14 partis de l’opposition togolaise ? En tout cas, laréaction de cette dernière est attendue.
Telegramme 228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!