FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Le vœu, très fort, de Paris, c'est que la crise togolaise soit bouclée au plus vite, en tout cas avant le sommet UA-UE d'Abidjan des 29 et 30 novembre prochains. Que Lomé, en quelques sortes, ne vienne pas parasiter ce sommet jugé important par l'Elysée et Bruxelles.
« Des chefs d'états en prise eux-mêmes avec leurs oppositions ne nous mettent pas en confiance », a affirmé un partisan de Jean-Pierre Fabre.
Le ministre ivoirien de la défense, Hamed Bakayoko, est attendu ce vendredi 20 octobre à Lomé. Le ministre ivoirien est porteur d'un message du président Alassane Ouattara à l'attention de Faure Gnassingbé.
Par ailleurs des appels en direction de Paris se font maintenant entendre à Lomé, ainsi le PNP d'Atchadam demande une intervention d'Emmanuel Macron. Car, côté opposition, on préfère en fait plutôt la médiation de Paris plutôt que celle d’Abidjan, d’Accra ou de Cotonou. « Des chefs d'états en prise eux-mêmes avec leurs oppositions ne nous mettent pas en confiance », a affirmé un partisan de Jean-Pierre Fabre.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!