Togo



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Après l’accalmie, place aux mouvements. C’est en ces termes que l’on peut résumer la dynamique en cours au niveau de la STT (Synergie des Travailleurs du Togo), après sa rentrée sociale d’il y a quelques jours et ceci, en tenant compte des sorties de la Coordinatrice générale de la Synergie. Nadou Lawson Olokunlé et de son adjoint, Professeur Ati Walla.

Reçu ce jour par nos confrères de Victoire fm, une radio de Lomé, professeur Ati Walla, partant du constat des grèves sectorielles connues ces derniers temps a démontré ""que les problèmes ne sont pas régles, que le salaire est bas, les conditions de travail ne sont pas bonnes et que le climat est délétère partout"". Il a pour l’occasion fait le point de la dernière A.G de la STT à Lomé en ces termes : ""Lors de la dernière AG, nous avons renvoyé les Secrétaires généraux pour qu’ils se retrouvent pour nous proposer une plateforme commune qui comportera des revendications communes et des revendications sectorielles"". Au vu en tout cas de la.sotuation actuelle des travailleurs togolais, il apparait clair en entendant hier Nadou Lawson et aujourd’hui, Ati Walla, qu’ ""il y a des problèmes qu’il faut régler dans l’immédiat et d’autres à court et moyen terme"", pour le grand bonheur des travailleurs.

Si le professeur Walla reconnait qu’il toujours eu des discussions avec le gouvernement, il fustige toutefois le fait que ces discssions ne soient pas suivies d’effets concrêts sur le devenir des travailleurs. Et à cette allure, il s’est refusé de rassurer que la prochaine décision des camarades à la suite de la présentation vendredi prochain de la plateforme revendicative commune ne penche pour des mouvements. Y a-t-il une menace de grève qui plane sur l’administration publique ?, il a donc répondu par l’affirmatif : ""Si je dis le contraire, cela relève d’une mauvaise foi, eu égard à la lecture que j’ai fait le vendredi, je pense que nous connaitront des mouvements"", a-t-il confié.

Déjà mardi sur Nana Fm, la Coordinatrice générale de la STT laissait entendre qu’ils sentent gravement le poids de la situation sociopolitique actuelle dans leurs revendications. Ce qui jusqu’à ce jour a bloqué leurs actions, vu que certains sont prêts à assimiler leurs mouvements et revendications et même leur rentrée sociale au vent politique qui souffle sur le pays. Mais on peut croire que désormais ils sont prêts à y aller, et à prendre le coup de ces critiques.

En tout cas, on peut conclure sans se tromper que le gouvernement aura du grain social à moudre en plus de celui politique qu’il lui est déjà difficile à moudre. Bon à suivre !
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!