FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Quelle analyse faites-vous du communiqué conjoint de la CEDEAO, de l'UA et de l'ULYSSE 88 ?

Je pense qu'ils n'ont pas les informations adéquates pour se prononcer sur la situation actuelle du pays. C'est nous qui sommes concernés, c'est pas eux. Donc leur communiqué conjoint-là ne me dit absolument rien. Le plus important c'est ce que nous nous comptons faire. Et nous, nous rejetons ce referendum et c'est le plus important.

Je crois que le protocole additionnel de la CEDEAO demande que toute crise soit réglée par un consensus. Bon, je ne vois pas comment le pouvoir peut fixer une date pour aller au referendum. Donc nous allons expliquer la chose à la CEDEAO et l'UA et je crois que quand ils vont comprendre la situation, ils cesseront ces genres de propositions qui traduit un manque de connaissance de la réalité du terrain.

Est-ce qu'il y aura un lobbying ?

Pas besoin de lobbying. On va les informer c'est tout.

Et comment comptez-vous les informer de ce qui se passe réellement au Togo?

On va leur adresser une lettre. C'est aussi simple.

Est-ce que vous êtes sûrs qu'ils tiendront compte de vos explications sur la situation togolaise?

Est-ce que vous avez vu le nombre des personnes qui sont dans les rues depuis hier? Je crois qu'ils tiendront compte.

Vous avez dit que la marche d'aujourd'hui est celle de la colère. Que mettez-vous dans le mot colère?

Mais, il faut exprimer toute la colère du peuple togolais face à la manière dont il est traité par le pouvoir en place. Que les Togolais comprennent qu'il revient à eux et à eux seuls de résoudre le problème togolais. Vous avez déjà vu la Communauté internationale menée une lutte de libération d'un peuple opprimé? Non. Donc c'est normal que les Togolais prennent conscience de la nécessité de la mobilisation pour se libérer.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd