Le mot d'ordre de l'opposition togolaise

"MANIFESTATION DE L'OPPOSITION AU TOGO CHAQUE JOUR JUSQU'AU DEPART DE FAURE GNASSINGBE DU POUVOIR"

Faure pour ne pas mettre le Togo en feu et en sang il faut liberer l'iman

50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!

TOGOLAIS, PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN POUR NOTRE LIBERATION DES GNASSINGBE QUE DIEU SOIT AVEC LE PEUPLE TOGOLAIS
LA LUTTE CONTINUE ET NOUS VAINCRONS



«Peuple togolais, Il ne faut pas céder à l'intimidation»


L'ancien président Jerry John Rawlings s'est déclaré préoccupé par la nature prolongée de l'émergence politique au Togo.

Il a donc appelé les chefs d'État dans la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et d'autres pays concernés à intervenir et à exercer une pression diplomatique sur les principaux acteurs politiques pour défendre les valeurs intemporelles de la liberté et de la justice.

Il a fait l'appel lorsqu'il a reçu une délégation de ressortissants togolais résidant au Togo et la diaspora à son bureau d'Accra mercredi dernier.

Madame Lily Massan Gnininvi, militante basée aux États-Unis, a dirigé la délégation.

Elle a raconté les événements politiques qui se sont déroulés au Togo et a exprimé la détermination implacable de la majorité des Togolais à l'établissement d'un régime politique véritablement démocratique et a réitéré la nécessité d'une approche soutenue et non violente pour atteindre les objectifs et les aspirations des Togo .

Au cours des dernières semaines, le Togo a connu une vague de protestations alors que son peuple exige la fin du règne de 50 ans de la famille Gnassingbe.

Les manifestants exigent le retour du pays à sa Constitution de 1992, qui a permis à la démocratie multipartite d'avoir un mandat présidentiel limité.

ENGLISH
Rawlings calls on ecowas to intervene in Togo crises
Former President Jerry John Rawlings has expressed concern over the protracted nature of the political stand-off in Togo.

He has, therefore, called on heads of state in the Economic Community of West African States (ECOWAS) and other stakeholder countries to intervene and bring diplomatic pressure to bear on the key political actors to uphold the timeless values of freedom and justice.

He made the call when he received a delegation of Togolese nationals resident in Togo and the diaspora at his office in Accra last Wednesday.

Madam Lily Massan Gnininvi, an activist based in the United States, led the delegation.

She narrated the unfolding political events back home in Togo and expressed the unrelenting resolve of majority of Togolese towards the establishment of a truly democratic political regime and reiterated the need for a sustained non-violent approach to achieve the objectives and aspirations of the people of Togo.

Togo has in the past few weeks experienced a wave of protests as her people demand an end to the 50-year-old reign of the Gnassingbe family.

The demonstrators are demanding the country’s return to its 1992 Constitution, which allowed multi-party democracy with a limited presidential term of office.

Source: Graphic.com


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!