Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Le Secrétaire national du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Jean Kissi se prononce également sur la manifestation d’aujourd’hui et la répression qu’il y a eu à l’intérieur du pays. Lecture !

Bonjour Jean-Kissi. Pensez-vous qu’aujourd’hui le Togo doit aller à un référendum ?

Non, non, non. Ce n’est pas la question qu’il faut nous poser. Nous sommes opposés aux référendums depuis. Le Togo a fait un référendum et il a voté une Constitution à 97%. Donc, nous voulons le retour de cette Constitution. La question est simple.

Est-ce que vous êtes prêt à aller jusqu’au bout ?

Evidemment! Vous avez vu cette mobilisation ? Cette mobilisation-là ne va pas faiblir. Ils ont tout fait pour nous diviser dans les médias. Ils ont tout fait pour nous diviser, mais ils ne pourront plus. C’est fini. Si quelqu’un tombe, on avance. Même si moi je faiblis, on n’a qu’à me mettre de côté et continuer la lutte. Ça ne reviendra plus en arrière.

Quel message avez-vous à adresser aux Togolais qui ne s’associent pas encore à la lutte ?

Mais, il faut que tout le monde se mobilise. Lorsqu’il y a des violations de droits de l’Homme, lorsqu’il y a des persécutions et que vous vous taisez, c’est que vous êtes du côté du méchant. Tout le monde doit se mobiliser. Il faut que tous les Togolais se lèvent. Nous allons sur les médias les prochains jours. Chaque semaine, il faut que nous fassions une manifestation jusqu’à ce que nous obtenions satisfaction.

Hier à Sokodé, les militaires ont encore usé de la force. Et on a enregistré des blessés. Alors quelle est votre réaction ?

Ce n’est pas seulement à Sokodé. Ça continue jusqu’à Mango. Présentement, des manifestants formés par le pouvoir ont introduit les rangs des manifestants de l’opposition. Et ils sont en train de commettre des grabuges. Nous avons eu des contacts avec le ministre. Donc, tout ça ne va faiblir notre détermination. Tout ça c’est pour intimider parce que la peur a changé de camp. Notre détermination ne peut pas faiblir. Il faut savoir que lorsque les nôtres ont rencontré le ministre, ils ont dit qu’UNIR ne fera qu’une seule manifestation sur le territoire. Et c’est à Lomé, donc ce n’était pas prévu. Ils n’ont pas déposé d’information qu’ils vont faire des manifestations à Mango. Comment se fait-il qu’il y a des manifestations de UNIR à Mango ? C’est de la provocation. C’est de l’intimidation, mais cela ne nous arrêtera pas.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd