FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


12 heures n’ont pas encore sonné ce mercredi que tout le monde entier est informé que le projet de loi portant révision constitutionnelle transmis à l’Assemblée nationale par le gouvernement a déjà été affecté à la Commission des Lois constitutionnelles et que dès vendredi commencera l’examen. Mais jusqu’à cet après-midi, les ministres DAMMIPI et SEMONDJI dépêchés par le Chef de l’Etat pour lancer un appel au calme et à la retenue ne sont pas encore informés. Ils parlent encore du futur alors que ce qu’ils disent relève déjà du passé.

‘A l’Assemblée Nationale, la conférence des présidents a pris possession et connaissance du projet de loi portant révision constitutionnelle soumis par le gouvernement. Après cette première étape, le texte sera affecté à la commission des lois’, a déclaré le ministre-conseiller Noupokou DAMMIPI.

Pire, alors que tous les députés, tant de la majorité que de l’opposition, ont rassuré ce mercredi matin que les travaux seront accélérés pour vite trancher cette affaire de réformes qui a trop duré, les deux émissaires de Faure Gnassingbé appellent à un respect scrupuleux des textes régissant le fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

Le texte sera soumis à la Commission des Lois, selon Noupokou DAMMIPI et « suivront les autres procédures conformément aux règles de fonctionnement de l’assemblée nationale, règles que chacun parlementaire connait parfaitement », a-t-il ajouté.

Qui du gouvernement ou des députés donne la vraie assurance au peuple ? Tout ce que l’on sait, c’est que l’Assemblée Nationale a la maitrise de son emploi du temps.

T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd