50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Il est conseiller du président national de l’UFC (Union des Forces de Changement), Gilchrist Olympio. Isaac Tiakpé a été reçu ce matin par nos confrères de Victoire Fm.

Contrairement à l’appel d’un militant de l’UFC en la personne de Têvi Lawson qui se réclamait responsable de la jeunesse du parti au symbole du détia rouge, titre que le Conseiller de Gilchrist Olympio ne lui reconnait pas, ""l’UFC ne participera pas à la marche des forces démocratique les 6 et 7 Septembre prochains"" mais ""oeuvre pour que le Chef de l’Etat agisse vite"". C’est ce qu’a laissé entendre ce jour Isaac Tiakpé.

Des réactions de M. Tiakpé, il ressort que ""Gilchrist Olympio a rencontré le Chef de l’Etat il y a moins d’une semaine et a attiré son attention sur l’impatience de la population par rapport aux réformes...le Chef de l’Etat va s’exprimer rapidement"". Il a regretté le fait que ""les évènements actuels perturbent l’oeuvre de refondation"" entamée.

Tout en reconnaissant que pour les 7 ans de coopération avec le pouvoir en place dans le cadre de l’accord de gouvernement signé en mai 2010, ""le résultat n’est pas totalement satisfaisant"", il s’est réjoui de ce que l’UFC et le pouvoir en place ne se voient plus en ennemi. Aussi, a-t-il une nouvelle fois réaffirmé la ligne politique de l’UFC qui est de ""lutter pour une alternance politique pacifique, défendre les intérêts des populations togolaises"".

De la nouvelle dynamique qui est de manifester bruillament le mécontentement et la réclamation soit du retour à la constitution de 1992 ou les réformes dans la rue, M. Tiakpé a reconnu que ""la rue est un lieu d’expression légitime et populaire"", et s’est voulu fidèle à l’oeuvre exigeante, ferme et patiente s’inscrivant dans la durée, appelant ainsi à la retenue et à la patience, car, ""la rue même si elle l’emporte, elle ne gouvernera pas. La rue même si elle l’emporte, le risque de pagaille, le risque de chienlit existe"".

Il a rassuré de ce que les réformes se feront dans un esprit de dialogue, de discussion pour mettre en confiance les différentes parties.

L’UFC enfin de compte d’après Isaac Tiakpé, ""n’est pas neutre"" mais se veut ""une valeur ajoutée de la politique togolaise"".

T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!