FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Depuis la forte mobilisation du peuple togolais le 19 août dernier, le pouvoir de Faure Gnassingbé est ébranlé et se retrouve à la croisée des chemins. Malgré l’utilisation de la vieille recette qui est la marche de soutien, Faure Gnassingbé se sent obligé de faire venir des artistes internationaux  pour  un fameux concert gratuit à l’endroit de la population.

« Paix » ! Ce mot, aux vertus nobles,  est visiblement galvaudé  ces derniers jours au Togo par le régime cinquantenaire et ses soutiens. Ils le chantent  partout, le crient sur tous les toits, le vocifèrent à tout vent. Après la marche de la « honte » pour la paix ce 29 août, pour disaient-ils soutenir les institutions de la République, Faure Gnassingbé se paye le service de certains artistes pour un concert précipité sur ce 1er  septembre ,dénommé « touche pas à ma paix ».

Plusieurs artistes  internationaux  de la chanson sont annoncés. Le Congolais Faly Ipupa, le groupe ivoirien Révolution, les Béninoises Zaynab et Sessime,  Almok, Senza, le groupe Toofan, Cécile Meba, l’humoriste Gogoligo, sont entre autres, artistes ou groupes d’artistes qui viendront vendre leurs services pour soutenir le pouvoir hémiplégique de Faure Gnassingbé.

Ce concert, qui va une fois de plus coûter excessivement cher au contribuable togolais provoque le courroux des Togolais, qui ont plutôt  soif de changement démocratique et de mieux vivre. « C’est un concert qui ne fait que confirmer le caractère ploutocrate de ce régime.  La paix ne s’achète pas, elle ne s’improvise pas, et elle ne se résume pas non plus à des mots. Ce sont des comportements. Lesquels comportements passent par la prise en compte des intérêts du peuple et non d’une minorité.  Sur le plan culturel, c’est une injure aux artistes togolais.  Puisque cela démontre que ce secteur est également en souffrance. S’il faille recourir à des artistes d’autres contrées pour espérer avoir la paix dans son pays, cela veut dire qu’on est en perte de vitesse sur l’autel d’une incompétence notoire. En somme, le pouvoir pense que les artifices ainsi que les propos incantatoires peuvent panser les maux des Togolais. Que nenni! Le Peuple doit à cet effet prendre ses responsabilités et amener le régime à parler un langage autre que la démocrature… », peste un jeune.

Certains appellent d’ailleurs au boycott de cet évènement. « Ce concert, c’est encore une trouvaille du gouvernement togolais pour détourner les jeunes de ce qui les préoccupe en ces temps-ci notamment les manifestations relatives aux réformes.  Les millions qui seront dépensés là bas peuvent servir à réaliser des choses plus importantes. Les hôpitaux sont dans des états comateux et manquent de tout. Les enfants étudient dans des salles de classes comparables à des poulaillers. Mais au même moment, on jette des millions par la fenêtre.   Personnellement je lance un appel aux jeunes gens. Les concerts ne sont pas la solution à nos problèmes.  Il faut les boycotter », lance, Koffi, étudiant en droit à l’Université de Lomé.

Shalom A.

Source : Liberté



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd