FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Les 30 et 31 Août prochains, les partis membres de la jonction CAP 2015-PNP-G6 appellent leurs militants et sympathisans ainsi que tous les Togolais à deux jours dee marche suivies de meeting pour revendiquer du pouvoir de Lomé six choses.

Pour ce premier acte de ces trois entités, il est exiger, ""la libération immédiate et sans condition des personnes arrêtées lors des manifestations pacifiques des 19 et 20 Août 2017"", ""la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et les commanditaires des violences des 19 et 20 Août 2017"", ""l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et des responsables du PNP"", ""l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation"", ""le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992"" et ""la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote pour les Togolais de l’étranger"".

Si le communiqué signé de Mme Brigitte Kafui Adjamagno Johnson (CAP 2015), Nathaniel Olympio (G6) et Ouro Tchatikpi (PNP) annonce 3 points de départ, à savoir Stade d’Agoènyivé, Attikoumé/Akossombo et Bè Kodjindji, il ne dit mot sur le point de chute, ni sur l’itinéraire de cesdifférents cortèges qui s’ébranleront de ces lieux précités. Un autre communiqué viendra préciser le point de chute et les itinéraires de ces marches.

On rassure que les dispositions sont en train d’être prises pour que d’autres partis politiques de l’opposition, des Organisations de la Société civile et la diaspora, se joignent à cette initiative de ""libération nationale"".

T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!