50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


La consigne donnée mardi par les partis membres du Combat pour l’Alternance Politique (CAP) en 2015 et le Parti National Panafricain (PNP) appelant à cesser toutes les activités économiques sur toute l’étendue du territoire ce vendredi 25 août 2017, de 6 heures à 18 heures, est en train d’évoluer avec l’entrée en scène d’un nouvel acteur, le Groupe des 6.

Il y aura bel et bien ce vendredi, une journée de « recueillement et de prière » pour le repos des âmes des personnes disparues lors des manifestations de rue du 19 août dernier. Cependant, ce sera plutôt « un recueillement individuel » de « 6 heures à 12 heures », contrairement à ce qui avait été préalablement annoncé mardi par le CAP 2015 et le PNP.

« Suite à la conférence de presse du 22 août 2017, et en réponse aux attentes des populations togolaises, CAP 2015, le Groupe des 6 et le PNP se sont concertés ce mercredi 23 août 2017 et ont convenu d’opérer une jonction des forces pour faire aboutir la lutte de libération du Togo », a appris l’Agence de presse Afreepress à travers un communiqué de presse rendu public par ces trois entités qui annoncent les actions suivantes : « vendredi de 6 heures à 12 heures, recueillement individuel à domicile. 12 heures 30 minutes, messe en l’Eglise Christo Resorto de Hedzranawoé et 13 heures, prières musulmanes », font-ils savoir.

Ces trois forces appellent en outre à des manifestations les 30 et 31 août prochains à Lomé pour exiger, disent-elles, la libération « immédiate et sans condition » des personnes arrêtées lors des manifestations du 19 août dernier, la mise en place d’une commission d’enquête chargée de situer les responsabilités et de traduire en justice les auteurs et les commanditaires des violences des 19 et 20 août 2017, l’arrêt « immédiat » des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et des responsables du PNP, l’arrêt « immédiat » à l’entrave à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation, le retour à la constitution originelle du  14 octobre 1992 et la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote pour les étrangers.

A.Y.
Afreepress



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!