Les Togolais veulent la démission du Ministre Yark Damehane

Il est incapable de maintenir la paix et la sécurité au Togo

SELON YARK DAMEHANE , LE MENTEUR, LE TUEUR, L'INCAPABLE
"Des armes venues d'ailleurs découvertes aux mains des manifestants"


Aucun homme politique ni aucun parti politique ne peut se substituer à un peuple pour le sauver du chaos sans la détermination providentielle. Je le sais d’instinct et par l’expérience. C’est pourquoi, je l’affirmais depuis la Conférence nationale souveraine face à la prétention des messies supposés, des égocentriques et de leurs laquais. C’est la mobilisation générale de notre peuple, qui provoquera le changement, amènera l’alternance et permettra le redressement national. Il est heureux qu’aujourd’hui et après des égarements et des tragédies, les aventuriers politiques reconnaissent cette réalité et la proclament dans leurs meetings et sur les radios, pour appeler enfin le peuple togolais à prendre en main sa destinée pour déterminer l’issue de la crise que nous vivons depuis des décennies.
Comment cela a-t-il pu échapper aussi longtemps à la majorité de notre peuple à comprendre que les partis politiques, s’ils sont unanimes à s’opposer au pouvoir, ne le sont pas pour s’entendre pour obtenir le changement et l’alternance ? Ayant été trahi et humilié par le Premier Ministre de la transition, j’avais compris que je ne devrais plus jamais faire confiance à un prétendu opposant, n’ayant ni projet, ni vision, ni ambition nationale et n’ayant surtout aucun talent propre aux hommes d’Etat et aux bâtisseurs de grandes nations.
La lutte pour la démocratisation de notre société a été longue et pénible. Mais la République sera sauvée dès lors que la masse de notre peuple se fera confiance pour ne plus se déposséder de sa souveraineté au profit d’un quelconque leader de l’opposition ou d’un chef de file de cette opposition. Les intolérables usurpations des leaders de l’opposition, les uns après les autres, ont longtemps masqué la subversion criminelle des valets du pouvoir en place, mais heureusement ont fini par édifier la majorité de notre peuple.
Seulement 25% de notre corps électoral ont participé aux deux dernières élections législatives de 2013 et présidentielle de 2015.
D’ailleurs les désobligeantes appréciations et caricatures de ces groupuscules de partisans vis-à-vis de ma personne ne m’ont jamais découragé. Je sais que pour eux et leurs clientèles frondeuses, la seule critique du pouvoir semble plus commode et rémunératrice que le soutien à mon projet de société d’une rude et ambitieuse entreprise nationale. Alors si je suis cuirassé contre leurs calomnies et médisances, je n’en suis pas moins affligé par leurs excès et leurs nuisances à la communauté nationale.
Je tiens à faire comprendre aux fiefs politiques, professionnels et autres, fussent-ils additionnés, que leurs critiques et intérêts n’expriment pas la volonté du peuple non plus qu’ils ne défendent pas son intérêt collectif. Le moment est arrivé où j’ai besoin de la confiance chaleureuse de notre nation pour fixer définitivement le pays, pour assurer une République forte et pour dégager l’horizon national de la confusion actuelle. Je demeure le recours pour remettre le pays en ordre et sous une discipline renouvelée. Il ne s’agit pas de remplacer le gouvernement actuel par des freluquets politiques ou des néophytes. Il s’agira de redresser un pays en banqueroute économique et en faillite morale.
Le peuple togolais doit me faire impérativement confiance pour mettre en œuvre une politique économique et sociale novatrice et audacieuse. Nous devons étonner le monde en bien après avoir tant erré et rabaissé notre pays. La société est divisée politiquement et socialement. Le gouvernement actuel a failli et l’autorité de l’Etat est partout bafouée. Après le jet des pierres à Glidji et les rivalités coutumières (préfecture des lacs), c’est autour de la préfecture de la Koza où les maisons d’un chef traditionnel et d’un préfet sont brûlées. Où va le Togo ? C’est assez ! et il faut remettre le pays en ordre et redonner la joie de vivre et la fierté aux togolais.
J’invite notre peuple à abandonner l’esprit partisan, à avoir foi en Dieu, à faire preuve de hardiesse et de rigueur dans le jugement. Tout est possible à celui qui a la foi et qui croît en son étoile. Le Togo a été créé pour être grand. Il le sera et je m’emploierai si notre peuple se réveille et fait confiance au PRR et à ses alliés en 2018 ou avant. Si le peuple se mobilise pour le changement, aucune force ne peut lui résister. Nous sommes prêts pour assurer un changement radical dans la gouvernance du pays, pour engager la nation dans un plein essor économique et social, pour remplir les caisses de l’Etat actuellement vide, pour assurer le plein emploi, pour moderniser nos secteurs de l’éducation nationale, de la santé publique et de l’agriculture, pour restaurer la discipline et l’ordre dans la société et pour replacer le prestige du pays au plus haut en Afrique de l’ouest. Nous avons la clé du redressement national, pour restaurer l’autorité de l’Etat, pour renforcer l’unité nationale et la solidarité humaine et pour mettre un terme aux injustices sociales et à la corruption endémique et chronique.
Nul ne pourra plus se servir de l’Etat pour entretenir les injustices sociales, pour piller les ressources nationales et pour porter atteinte à nos libertés individuelles et collectives. Notre mouvement est prêt pour conduire le Togo et son peuple à ce changement miraculeux. Le monde assistera admiratif à une telle métamorphose de nos pouvoirs publics, qui présenteront désormais une figure d’assurance, d’équité, de sérénité et de justice. Le Togo ne sortira pas de la zone CFA, ne changera pas de money mais agira énergiquement et avec clairvoyance pour la révision du Traité de l’UEMOA. Nous conduirons à la rénovation du protocole de la CEDEAO pour l’adapter à notre temps et pour relever les défis de la pauvreté et de l’arriération de nos sociétés. Nous promettons qu’à l’horizon de 2015, les uns et les autres étrangers réaliseront que le Togo est entré dans l’histoire et fait partie des pays dits civilisés. Nous porterons alors le flambeau de la lumière pour ce 21è siècle.
La nouvelle République togolaise, après les réformes globales que nous engagerons, remettra l’Etat debout, l’économie nationale en ordre et notre société en marche dans la prospérité et au bien-être des populations. Dieu Tout-Puissant est notre inspirateur et notre soutien. Nous connaissons ses prodiges et nous avons confiance et foi en lui. Qu’il nous guide et qu’il protège notre patrie bien-aimée.
Fait à Lomé : le 6 Août 2017
Nicolas Lawson
Président du PRR


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd