50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

Le tribunal des pairs siégeait une nouvelle fois le 12 Juillet dernier autour d’une affaire qui mettait aux prises le journal "" La Lanterne"" et l’ESA (Ecole Supérieure des Affaires).

Au terme de cette séance qui fait suite à une saisine de l’OTM (Observatoire Togolais des Médias), par l’ESA qui dénonce les écrits du journal dans sa parution du 30 Juin 2017, il en est ressorti après audition des parties, que l’auteur de l’article incriminé a fait preuve d’une certaine ""légèreté"" et a violé dans la démarche qui a précédé l’écriture, l’article premier du code de déontologie des journalistes du Togo.

Après excuse du Directeur de publication du journal, excuse finalement acceptée par la partie plaignante, l’OTM a mis en garde le journal et lui a demandé de rectifier le tir en publiant un droit de réponse dans sa prochaine parution.
Voici le communiqué de l’OTM portant sur cette audience ...

Communiqué OTM 006/PT/BE/2017

Dans un article titré ""Silence : Charles Birrégah, le fondateur de l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) donne un coup d’arrêt à l’avenir de ses étudiants / En plein milieu d’année, il augmente les frais de formation des étudiants sous prétexte d’une erreur administrative"" paru dans son édition N• 304 du 30 Juin 2017, l’hebdomadaire La Lanterne s’en est pris à M. Charles Birrégah qu’il a traité de faire preuve d’ ""aveu d’une incompétence notoire"".

Ce 12 Juillet 2017, répondant à une plainte déposée contre lui par l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) à l’OTM, Robert Komlan Dumahasi, Directeur de publication du journal ""La Lanterne"" a expliqué la démarche qu’il a eu à mener avant la publication de l’article. Après les observations des membres de l’organe d’autorégulation, le Directeur de publication du journal "" La Lanterne"" a reconnu n’avoir pas fait de recoupements nécessaires avant la publication de l’article mis en cause.

L’hebdomadaire ""La Lanterne"" a de ce fait, violé l’article premier du code de déontologie des journalistes du Togo qui dispose notamment que : ""Le journaliste publie uniquement les informations dont la source, la véracité et l’exactitude sont établies. Le moindre doute l’oblige à s’abstenir ou à émettre des réserves selon les normes professionnelles requises..."".

L’OTM a également écouté la partie plaignante qui a accepté les excuses du Directeur de publication du journal ""La Lanterne"". Ce dernier a promis de procéder à une rectification dans sa prochaine parution par la publication d’un droit de réponse.

L’OTM se réjouit de ce dénouement heureux et met en garde le journal ""La Lanterne"" pour la légereté dont il a fait preuve dans le traitement de cette information.

L’OTM saisit cette occasion pour demander, une fois encore à tous les journalistes du Togo de faire preuve de professionnalisme et de responsabilité nécessaires avant toute publication ou diffusion.

Fait à Lomé le 12 Juillet 2017
Pour l’OTM, le Président
Signé
Aimé Komla Dodzi EKPE

Ampliations  :
Présidence de la République : Pour information
Primature : Pour information
Ministère de la Communication : Pour information
HAAC : Pour collaboration
Les médias publics et privés : Pour publication et diffusion
CONAPP, UJIT, SAINTJOP, SYNLICO, PPT, SYNJIT, URATEL, CETEP, ATOPPEL : Pour information et sensibilisation des membres
Maison de la presse : Pour affichage
Intéressés : Pour information


T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!