""Est-ce qu’il ne serait pas temps d’actionner le peuple aux fins d’être le véritable détenteur du pouvoir d’État ? Avec lui au moins, n’ayant pas de moyen de contraintes que le débat d’idées et le choix à travers les unes, le peuple ne serait pas un atout fécond pour des millénaires qu’une démocratie des baïonnettes ?"", telles sont les interrogations de ce leader d’opinion, Germain Sossou, dans une sollicitation aux allures de réaction aux voix qui s’élèvent par moment comme pour inciter l’armée à prendre le pouvoir, ""du concours des concitoyens sur la question du pouvoir politique et de notre armée"".

""Une armée à qui les civils prendront le risque d’inciter à la prise du pouvoir. Une fois le pouvoir politique dans les mains des militaires sans formation politique, ayant des armes en bandoulière, circulant dans des chars à travers les ruelles de la capitale, ayant désormais le monopole de la communication, contrôlant les institutions de la république et par voie de conséquence, ayant pris conscience dorénavant de sa toute puissance sur le destin du pays, comment une telle armée pourra-t-elle se fier aux ordres d’un civil qu’elle pourrait écraser en tout moment, donc dépouillé de toutes possibilités d’actions parce que ayant "naïvement" fait de cette armée un véritable léviathan ?
Quelle chance sur 10, les Togolais peuvent se donner si l’armée togolaise devait s’emparer à Nouveau au Togo du pouvoir politique ? Pour combien de temps ? Qui peut le garantir au Togo après plus de 50 ans de formatage de notre armée ? Un véritable saut dans l’inconnu"".

Ce sont là quelques unes des interrogations qui disent long sur les risques que l’on peut encourir en confiant le pouvoir tombait dans les mains de l’armée.

T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!