Togo : Les évenements de la répression barbare sur le Campus de Lomé

FAURE GNASSINGBE , IL FAUT LAISSER LES ETUDIANTS TOGOLAIS EN PAIX


Deux étudiants de l’Université de Lomé ont été arrêtés mercredi en marge d’une Assemblée générale organisée sur le campus de ladite université. Une manifestation « non autorisée », selon les autorités universitaires.

De son côté, la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE) à l’origine de cette manifestation soutient avoir reçu toutes les assurances afin d’organiser sa manifestation destinée à informer les pensionnaires de l’Université de Lomé de l’issue de la rencontre intervenue mardi 13 juin entre le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm et le bureau de la LTDE sur la plate-forme de revendications de cette association.

Des échauffourées qui ont éclaté entre la police et les manifestants en marge de cette rencontre ont causé des dégâts matériels et des blessés dans les rangs des étudiants. La police a procédé à l’arrestation de Folly Satchivi, président de la LTDE et d’un autre étudiant dont l’identité n’est pas encore connue.

Les universités publiques du Togo après une période de troubles, connaissent depuis plusieurs mois une accalmie marquée par le déroulement normal des activités académiques. Les troubles de mercredi viennent mettre à mal cette quiétude retrouvée par les deux grandes universités publique du pays.

Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd