FLASH : COMMUNIQUE DU HCRRUN

Le HCRRUN porte à la connaissance du monde universitaire, des populations et des professionnels des médias que la séance d’informations et d’échanges prévue ce vendredi 26 mai sur le campus universitaire de Lomé est reportée à une date ultérieure.

Longs délais, complexité du système judiciaire, manque de conseils ou d’assistance judiciaire, inattention des juges et frais élevés sont les difficultés que disent avoir rencontrées des Togolais qui ont eu des contacts avec les tribunaux ces cinq dernières années . Ces derniers représentent 11% d’un échantillon de 1200 adultes togolais interrogés sur toute l’étendue du territoire. Ce sont des résultats publiés hier jeudi par CROP.

L’enquête a porté sur le thème « le système judicaire togolais entre l’inconfiance populaire et les perceptions de corruption ». Elle a été dirigée entre 2014 et 2015. Sur le plan confiance, seuls 37% disent faire partiellement ou totalement confiance aux tribunaux. Et pour ce qui est de la corruption, elle existe selon 48% de personnes. Malgré tout cela, 11% ont pris le courage d’avoir des contacts avec les tribunaux afin vivre la réalité.

48% déplorent les longs délais, 44% font état de la complexité du système, 39% relèvent le manque de conseil ou d’assistance. L’inattention des juges et les frais élevés occupent respectivement 36% et 28%.

« Cette étude a été menée dans le cadre des disséminations globales qu’Afrobaromètre fait à la fin de chaque round. Mais pour le cas, on s’est dit qu’il faut aller plus loin que la simple dissémination globale en présentant les résultats au niveau pays afin de permettre au pays de comprendre ce qui se passe. Et les résultats pour le Togo et il faut un certain nombre d’actions », a déclaré Docteur Hervé AKINOCHO.

Pour ce faire, a-t-il poursuivi, « après avoir partagé les résultats avec le public, on renvoie tous ces résultats aux ministères en charge, aux différents Tribunaux et Cours et également à la Présidence de la République pour que des décisions soient pour améliorer l’accès du justiciable à la justice s’améliore ».

Le constat est encore grand, si l’on prend le sujet sous un aspect sous-régional ou continental. En effet, l’enquête a pris en compte 36 pays africains dont ceux de l’Afrique de l’Ouest. Par exemple, sur le plan de la confiance envers les Tribunaux, le Togo est 30ème. Quand à la perception de la corruption, le pays est 7ème.

« C’est vrai que par rapport aux différentes catégories le Togo occupe un rang donné mais ces rangs ne sont pas honorables », a commenté Docteur AKINOCHO.


BBC


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd