Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


La décoration du Major Kouloum continue de susciter des remous au sein de l’opinion nationale. Ce, en raison des violences post électorales de 2005 à Atakpamé dont celui-ci était toujours présenté comme le principal cerveau. Dans l’esprit de certains, il est un « bourreau » qui ne doit pas être décoré le 26 avril dernier par le chef de l’Etat.
« Le casting du 26 avril dernier est contre nature », s’indigne Pascal Adoko, secrétaire général adjoint de la CDPA chargé des affaires politiques.
« On peut se tromper » en le décorant, mais « le major Kouloum a la possibilité de demander pardon s’il est fautif par rapport aux actes de violences de 2005 à Atakpamé, ou demander à être blanchi s’il est vraiment innocent », propose Pascal Adoko.
Il rappelle que la distinction de l’ordre du Mono est la plus haute distinction. Par conséquent, ceux à qui elle doit être attribuée doivent être des personnalités au-dessus de tout soupçon.
D’aucuns estiment que cette décoration est tout simplement une provocation. A la Convention démocratique des peuples africains (Cdpa), l’événement a tellement suscité de l’indignation au point qu’une lettre ouverte a été adressée au chef de l’Etat en ce sens.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!