Togo : Les évenements de la répression barbare sur le Campus de Lomé

FAURE GNASSINGBE , IL FAUT LAISSER LES ETUDIANTS TOGOLAIS EN PAIX


« La période de plaidoyer est en train de passer. Nous allons entamer la mobilisation des populations. On ne peut pas laisser ce pays être géré comme on le voit aujourd’hui », dixit Me Paul Dodji Apévon, président des Forces démocratiques pour la République (FDR). Cette phrase prononcée par cet avocat, au terme d’un atelier de renforcement des capacités des membres du bureau national de son parti, revêt tout son sens dans la mesure où on remarque aujourd’hui sur le terrain, des partis ou regroupements de partis politiques de l’opposition qui vont à la rencontre des populations (ici ou dans la diaspora) pour leur expliquer les enjeux de l’heure, surtout la nécessité pour le Togo de connaître une vraie démocratie par l’alternance.

Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) vient de sortir d’un colloque international organisé à Lomé sur la problématique de l’alternance en Afrique. Le constat a été dégagé sans ambages: on ne peut pas parler de démocratie sans l’alternance. Avec ce rendez-vous riche en partage et en informations, avec la présence d’éminentes panélistes comme Albert Bourgi, Francis Kpatindé, le Révérend Père Pierre-Marie Chanel Affognon et bien d’autres, le CAP 2015 a voulu intéresser les populations par le rôle qui est le sien dans un contexte où le régime en place, qui se croit tout permis, refuse systématiquement de faire les réformes pour donner une chance à la démocratie, et donc à l’alternance.

« La limitation de mandat dans les pays africains devient ainsi un impératif capital pour le libre jeu de l’alternance politique et pour l’approfondissement de la démocratie. La quête des peuples africains pour le changement démocratique, l’alternance politique et l’instauration d’un Etat de droit respectueux des droits et libertés des citoyens demeurent le fil conducteur de la réédition de notre colloque sur le thème de l’alternance politique en Afrique », a indiqué Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition, lors de son discours d’ouverture du colloque. Et de rappeler les conditions dans lesquelles vivent quotidiennement les Togolais. «Tout le pays est pris en otage par une dictature implacable qui a érigé l’impunité, les coups de force et le tribalisme en règles de gouvernement. Les Togolaises et les Togolais vivent une crise sociopolitique sans fin, ponctuée d’élections frauduleuses et sanglantes qui empêchent toute alternance et, partant, tout développement économique et tout progrès social », a-t-il souligné.

Bien avant ce colloque, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a effectué un voyage en France où il a rencontré la diaspora togolaise à Paris. Le même message a été ventilé au sein des compatriotes qui, eux aussi, sont épris de la démocratie, de l’alternance et de la bonne gouvernance. D’autres actions se mènent au Togo par le CAP 2015 pour faire adhérer les populations à la cause.

Du côté des Forces démocratiques pour la République (FDR), c’est également la mobilisation des Togolais, où qu’ils soient, autour des valeurs de la démocratie, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et de l’alternance. Leur président, Me Paul Dodji Apévon sillonne l’Afrique et l’Europe pour expliquer le cas du Togo à la communauté internationale. Tout récemment, il a participé en Allemagne à une rencontre organisé par la Fondation Konrad Adenauer, à l’endroit des partis du centre droit. A en croire une source interne au parti, il « avait discuté avec des autorités politiques allemandes, notamment l’architecte des différentes campagnes électorales victorieuses de Angela Merkel ». Et la source d’ajouter : « Dans un monde globalisé, caractérisé par l’imbrication des intérêts des pays, les contacts à l’international revêtent d’une importance capitale pour appuyer et parachever les efforts déjà consentis à l’interne. Négliger la dimension extérieure dans la lutte que mène le peuple togolais pour mettre fin au régime cinquantenaire des Gnassingbé et créer les conditions d’une vraie démocratie, c’est se leurrer et limiter les chances d’un prompt aboutissement de ce combat ». A l’interne, les FDR continuent d’aller à la rencontre des populations, afin de les amener à s’approprier la lutte pour recréer un nouvel espoir en s’engageant dans un combat avec la foi et l’espérance d’un meilleur avenir pour le Togo. « Nous ne devons pas laisser le Togo dans les mains de la minorité. Ceux qui nous demandent de le faire sont des criminels. Nous devons aller au combat pour libérer le Togo », a déclaré Me Paul Dodji Apévon. Son parti, porté sur les fonts baptismaux le 26 novembre dernier, continue l’implantation de ses fédérations à travers tout le pays.

Après sa tournée en Allemagne où il a rencontré les Togolais de ce pays qui ont exprimé leur désir de voir l’alternance s’accomplir au Togo, le Parti national panafricain (PNP) a fait une véritable démonstration de force samedi dernier au stade Djobo Sèmo de Sokodé, lors d’un meeting de sensibilisation et d’information. Comme les FDR, le PNP est un jeune parti récemment rentré dans le paysage politique togolais. Mais déjà, ses messages à travers des meetings et des porte-à-porte qu’il organise çà et là, commencent par conquérir des cœurs. Le message principal est le suivant : il faut que la minorité pilleuse qui conduit le pays vers la destruction, laisse la place à une nouvelle classe dirigeante. Les réformes constitutionnelles et institutionnelles, les élections locales en vue d’une meilleure décentralisation au Togo, l’Etat de droit, la bonne gouvernance, etc. sont autant de sujets qui restent la préoccupation de Me Tikpi Atchadam, président du PNP.

Comme on le voit, que ce soit la pédagogie ou la diplomatie sur les plans national et international, ou encore le contact direct avec les populations sur le terrain, la mobilisation des forces vives du pays est en marche. La démocratie et l’alternance au Togo ne sont qu’une question de temps. En tout cas, les Togolais y croient.
LALTERNATIVE


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!