FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication (HAAC) a présenté le 11 mai 2017, son rapport d’activité de l’année 2016 et fait des recommandations pour l’amélioration du travail de la presse au Togo. Ce rapport de 101 pages de la 4ème mandature de la HAAC dirigée par l’ancien ministre de la Communication, Pitang TCHALLA est structuré en cinq principales parties.

La première regroupe l’ensemble des activités menées par la HAAC au cours de l’année 2016. La deuxième partie est purement administrative. Dans la troisième, la HAAC recense et examine ses difficultés dans l’exercice de sa mission, le traitement des délits de presse ou les violations aux règles déontologiques, éthiques et professionnelles. La quatrième partie identifie les actions et activités à mener et les réformes nécessaires pour faire de la HAAC une véritable institution de régulation de la presse au Togo.

Enfin la cinquième partie renferme des recommandations à l’endroit du gouvernement, des organisations professionnelles, des médias publics et privés, des professionnels de la communication, des agences de communication et des vidéoclubs.

Le président de la HAAC, Pitang TCHALLA a, au cours de la rencontre appelé les professionnels de la presse au respect de la déontologie en matière d’information et de communication. Les médias ont été conviés à disposer de la carte de presse pour jouir des avantages et privilèges liés à la profession de journaliste.

Une prochaine relecture du Code de la presse a été également annoncée par l’institution afin de prendre en compte les nouveaux médias.

Raphaël A.
Afreepress



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd