Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


En 57 ans d’indépendance, combien de tentatives de réconciliation qui ont échoué au Togo, tant des crises récurrentes venaient en saper les fondements. Et puis hier un hommage au Père de l’Indépendance du pays dans le cadre des réparations immatérielles honorant la mémoire de ceux qui ont servi ce pays et l’ont marqué de manière indélébile, un hommage qui semble être le bon pied d’une bonne réconciliation. Oui Feu Sylvanus OLYMPIO a marqué ce pays de manière indélébile. L’ambassadeur des Etats Unis au Togo, M. David Gilmour en portant à la connaissance des Togolais et du monde entier ( de nombreux diplomates accrédités à Lomé ont été invités au vernissage et à l’exposition des photos de la visite du Président OLYMPIO aux Etats Unis en 1962) , a accompagné la réconciliation que pilote le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCCRUN) d’une émotion et d’un geste fort qui en font une réconciliation promise à un grand succès.

Le geste fort est venu de l’initiative de ce diplomate qui a su comprendre toute la richesse de ces documents qui seront partagés aux Togolais pendant un mois à Lomé. Il s’est renforcé avec l’adhésion des plus hautes autorités du pays qui ont commis le HCCRUN pour intégrer cette initiative au programme de réparations prévu en vue de la réconciliation.

L’émotion était présente à travers la présence dans la même salle du Président Faure GNASSINGBE entouré de ses collaborateurs, et de la famille OLYMPIO autour de M. Gilchrist OLYMPIO, fils du père de l’indépendance et président national de l’Union des Forces de Changement (UFC). Le père du premier a été le bénéficiaire du coup d’Etat du 13 janvier 1963 que cette exposition de photos veut aider les Togolais à transcender. Le père du second en a été la victime. Les deux pères ont engagé le Togo dans l’émotion d’un assassinat. Les deux fils ont célébré le 26 avril dernier "une émotion plus forte que celle de tuer", à savoir l’émotion" de laisser la vie".

Oui la réconciliation qui s’est nourrie de cette exposition a permis de découvrir une réelle volonté de tourner les pages sombres d’une histoire ensanglantée pour écrire de nouvelles pages d’une histoire qui fait triompher la vie, la justice, la liberté. Fasse le Ciel qu’il en soit ainsi.

Une telle démarche mérite d’être saluée et encouragée par tous les Togolais, surtout par ceux qui risquent d’être jaloux pour ne pas avoir été au cœur de celle-ci. Une telle honnêteté sera un peu comme leur sacrifice pour faire avancer la construction du Togo.
Dy GILID
La Passerelle



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!