50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!
« Il ne faut pas céder à l'intimidation»

FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Une rencontre d’échanges a eu lieu ce mercredi entre les agents du CICR et les parlementaires togolais. Occasion de d’amener les élus du peuple à s’approprier le Droit International Humanitaire et ses traités, afin de bien jouer leur rôle dans la ratification de ces traités et suivre leur mise en œuvre

Outre les échanges, l’atelier d’échanges aura permis aux deux parties d’identifier « des pistes de solution aux difficultés rencontrées par les parlementaires dans le processus de ratification des traités relatifs au Droit International Humanitaire », a indiqué Aden Siékro, Chef-Bureau CICR Lomé.

Au nom du Président de l’Assemblée Nationale, le député Kadila Labitoko, Président de la Commission des Lois, s’est félicité de cet atelier qui permettra à « L’Assemblée Nationale d’avoir la compréhension nécessaire des sujets afin de donner son aval à leur ratification ».

Ainsi, deux communications et deux panels ont meublé cette rencontre. La première communication a porté sur le CICR, son mandat et ses activités et la seconde communication est relative à l’état des lieux de la ratification et mise en œuvre des traités du DIH au Togo. D’une part, « Ratification des traités du DIH par le Togo : cas du Protocole Additionnel III » est l’intitulé du premier panel. Et le deuxième a porté sur le « Rôle des parlementaires dans la mise en œuvre des traités de DIH : cas de la Convention sur les biens culturels et le Traité sur le commerce des armes ».

Commission des Lois, Commission des Relations Extérieures et Commission des Droits de l’Homme sont les trois entités parlementaires ayant pris part à cette rencontre, soit une trentaine de personnes. L’atelier s’inscrit dans la série de rencontres que le CICR-Lomé organise depuis quelques années, à l’endroit des parlementaires dans le but de promouvoir le DIH et favoriser une meilleure mise n œuvre au niveau national.

Notons que le Droit International Humanitaire est constitué d’un ensemble de règles, traités et conventions visant à limiter les moyens et méthodes de combat en temps de conflit armé, mais aussi à soulager les souffrances des victimes de ces conflits.

T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd