Le feuilleton des attaques et autres entre pasteurs sur les média interposé se poursuit toujours, regrette la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Le tout dernier cas qui est en cours est celui opposant le Pasteur Adjaho de la Tv Zion et le Conseil Chrétien du Togo. Bien avant de voir qui a raison ou pas, la HAAC adressé une sévère mise en garde à tous ceux qui utilisent leurs organes et médias pour provoquer, insulter, maudire, ou régler des comptes personnels.

Dans un communiqué rendu public ce lundi, la HAAC dit avoir enregistré de nouvelles plaintes, le 23 février dernier, contre le Pasteur Luc Russel Adjaho ; lui-même a également déposé des plaintes contre des journalistes et pasteurs.

En effet, le Conseil Chrétien du Togo se dit indigné par les commentaires du responsable de la télévision Zion dans un film intitulé les faux pasteurs diffusé le samedi 1er avril 2017 sur la chaine Zion. « La plainte du conseil chrétien fait état d’injures et de dénigrements que le pasteur Adjaho aurait proférés à l’endroit de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo et de certains de ses dirigeants », souligne le communiqué.

Mais, ayant entendu le mis en cause, le Pasteur Adjaho, ce dernier « a déclaré n’avoir réagi qu’à des attaques, critiques, calomnies et de menaces contre lui-même et sa famille sur la radio « Jésus vous Aime » (JVA) par le pasteur Afolabi ». selon la HAAC, le Pasteur Adjaho a justifié son acte par le fait que « pasteur afolabi lui aurait confirmé avoir reçu le soutien et l’approbation de certains dirigeants de certains dirigeants religieux pour nuire à l’église Zion ».

A l’heure actuelle, l’instance de régulation des média fait savoir que tous les protagonistes n’ont pas encore été entendus. Mais, au nom de la préservation de la liberté d’expression, de la paix et de la sécurité publique, tous les médias écrits ou audiovisuels sont invités au respect de leurs cahiers de charges respectifs et à ne pas prêter leurs antennes et colonnes aux dénigrements des autres confessions religieuses.

Mais, au cas où cette situation se poursuivra avec des violations des textes en vigueur, « la HAAC prononcera en cas de violation, des sanctions réglementaires sévères », a conclu le communiqué.


T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
Our website is protected by DMC Firewall!