FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Dans son discours d’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2017, le mardi 04 avril dernier, le Président de l’Assemblée Nationale Dama DRAMANI, a renvoyé la question des réformes politiques au Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN). Le Président du Parlement a fait savoir que la Commission présidée par Awa Nana-Daboya est « la seule alternative pour trouver le large consensus tant recherché, indispensable au renforcement de la démocratie, de l’État de droit et de la stabilité sociopolitique dans notre pays ».

Chose qui fâche Jean Nicolas Messan Adokpozé LAWSON, président du Parti du Renouveau pour la Rédemption (PRR). Dans un courrier adressé au Président de l’Assemblée Nationale, il rappelle à ce dernier le rôle constitutionnel qu’il tout comme l’Institution qu’il préside.

Voici l’intégralité de la lettre

A

Mr Dama Dramani

Président

Assemblée Nationale

LOME – TOGO

Objet : Lettre solennelle

Monsieur le Président,

Je voudrais d’abord vous rappeler que : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Après la mise en demeure par la Cour Constitutionnelle de devoir réexaminer en commission puis en séance plénière la proposition de loi, présentée par le groupe ANC – ADDI, vous avez au contraire affiché votre morgue. Votre habituelle morve a de la sorte abaissé la Cour Constitutionnelle à son état de valetaille d’un système politique en dégénérescence avancée. Comment pouvez-vous donner la préséance au HCRRUN pour régir dans le domaine des lois et des réformes constitutionnelles ? Cette organisation n’est prévue nulle part dans la Constitution en vigueur. Elle n’est qu’une création du Chef de l’Etat comme toutes les commissions qu’il crée pour faire du dilatoire et de la diversion. Le rôle du Médiateur de la République, prévu dans le Sous-Titre II du Titre XV de la Constitution, ne peut et ne doit en aucun cas être associé à une organisation sans fondement constitutionnel pour en faire l’alfa et l’oméga pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles au TOGO. C’est de l’arbitraire aggravé et un coup de force contre la Constitution en vigueur. C’est la deuxième fois que vous utilisez l’Assemblée nationale pour ridiculiser le Chef de l’Etat, le gouvernement et la Cour Constitutionnelle.

L’Assemblée nationale est ainsi devenue un ghetto d’altération morale, intellectuelle, politique et sociale. Avec la complicité des ennemis de notre peuple et des profiteurs de la société, qui ont pris le Chef de l’Etat et le pays en otage, vous aviez supprimé les allocations de départ à la retraite des fonctionnaires pour s’en accaparer afin d’augmenter vos propres rémunérations de 71 à 125%. Vous aviez rejeté sans aucun scrupule le projet de loi de révision constitutionnelle envoyé par le Chef de l’Etat et son gouvernement. Vous venez de mépriser la Cour Constitutionnelle et l’Assemblée nationale elle-même, en donnant la prééminence au HCRRUN par rapport à elles. Quelle déliquescence ! La Présidente du HCRRUN a quelle légitimité et quelle référence morale pour vous permettre un tel dédain à l’égard des institutions constitutionnelles ? D’ailleurs, en vertu de quel principe et de quelle morale doit-on désormais se référer au HCCRUN et à sa Présidente pour préparer la Loi fondamentale devant déterminer notre avenir ?

Pourquoi les évêques togolais ont-ils jugé opportun de prendre auprès de la Présidente du HCRRUN la résolution de nous appeler à la prière et à la réconciliation ? Leur mission fondamentale n’est-elle pas celle d’appeler et d’agir au nom de Jésus Christ pour l’amour, le pardon et la réconciliation des hommes ? Ont-ils besoin du HCRRUN pour jouer le rôle qui est le leur ? Est-ce que la Présidente du HCRRUN croit que l’on peut indemniser avec 2 Milliards de FCFA des milliers de victimes sauvagement assassinées depuis 1958 à 2005 ?

Sait-elle qu’il est immoral et hautement criminel de continuer à tuer des togolais lors de simples manifestations sociales ? Sait-elle qu’un gouvernement n’a pas le droit de laisser impunis les responsables d’une société ayant détourné 26 Milliards de FCFA pour s’acheter des équipements personnels au lieu de construire une route vitale pour notre économie nationale et pour l’usage de plusieurs milliers de nos compatriotes ? Sait-elle que des médecins et autres agents médicaux n’ont pas le droit de détourner des milliards de FCFA sans acheter les équipements médicaux indispensables aux soins de milliers de nos compatriotes, qui meurent facilement et dramatiquement ? Cela ne choque-t-il pas sa conscience quand elle apprend que le Président du Conseil d’administration du CHU Tokoin, en sa qualité d’Amiral, est en même temps Maire de la Capitale, Directeur Général du Port de Lomé, etc, et qu’il laisse détourner les fonds devant servir à équiper cet hôpital si important ? Tout cela ne trouble-t-il pas votre conscience ? Comment arrivez-vous à dormir avec tant de prédation, d’immoralité et d’inhumanité dans le pays ?

Depuis des décennies, la plus avilissante et les plus monstrueuses injustices sociales pèsent insolemment sur la masse de notre peuple. Mme Awa Nana sert les nouveaux tartufes politiques assis à la place des anciens. A-t-elle déjà réussi à réconcilier le Chef de l’Etat et son demi-frère Kpatcha Gnassingbé ? Comment peut-elle croire qu’elle va pouvoir réconcilier des millions de togolais parce qu’on a mis à sa disposition 2 Milliards de FCFA ? Sait-elle combien la CVJR a dépensé avant d’être à la remise ? Pourquoi nos évêques ne peuvent-ils pas lui dire la vérité et également au Chef de l’Etat ? La Sacristie de la Grande Cathédrale de Lomé a-t-elle brûlé inutilement ? L’avertissement de Dieu est-il ignoré ? Dieu est vérité et clarté. Il n’aime pas la complaisance et la tartufferie. Notre pays est malade du mensonge et de la couardise. Dieu est notre seul maître et protecteur. C’est notre foi au PRR.

Monsieur le Président, il y a dans votre minorité un penchant inné pour l’humiliation de vos frères et sœurs. Croyez-vous que la vue de vos distinctions, de vos fastes avec les ressources nationales et de vos voluptés ne sont-elles pas une source inépuisable de tourments et de souffrances pour les indigents dans le pays ? Les réalisations médiocres, que vous appelez les grands travaux ayant permis des détournements de centaines de milliards de FCFA, ont ruiné complètement le pays et ont créé cette minorité de corrompus et de prédateurs que le subconscient du Chef de l’Etat n’arrive pas à supporter et qu’il a dénoncée malgré lui. Votre soif si insatiable pour le pouvoir et pour l’argent, qui conduit à la forfaiture et à toutes sortes de crimes, a fini par créer dans le pays des haines, des ressentiments tenaces et des crimes si bien qu’aucune réconciliation nationale n’est possible tant que vous détenez arbitrairement le pouvoir et que vous l’exercez de façon aussi tyrannique et avec autant d’injustices sociales et économiques.

Les patriotes sont convaincus que votre complot, en cours pour tromper encore les togolais et frauder lors des prochaines élections, est voué à l’échec. Vous n’aurez plus les mêmes interlocuteurs. Les patriotes n’accepteront pas de participer à une quelconque élection sans un changement radical dans la composition de la CENI, dans la Cour Constitutionnelle et dans le fichier électoral. Ils n’adopteront pas le message christique du pardon. Ce sera la loi du talion : « Œil pour œil, dent pour dent. » La Présidente du HCRRUN se trompe. Quand on verse trop de liquide dans un verre, il déborde. Les prières des évêques, que nous avions aussi sollicitées, ne serviraient à rien si vous n’arrêtez pas dès maintenant les dérives de la minorité criminelle. Les patriotes en ont assez de la gouvernance misérable du régime. Vous avez ravalé des centaines de milliers de nos compatriotes en dessous de la condition humaine. Vous avez détruit nos universités et nos écoles. Vous avez fait de nos étudiants des clochards et des enseignants des quémandeurs. Nos hôpitaux sont des salles d’attente de la mort. Notre agriculture est empoisonnée par vos engrais chimiques frelatés. Il y a du désordre partout et des incivilités insupportables. Les étrangers sont mieux traités que nous. Comme par le passé, de vils personnages ou des « has been » à la recherche de gains faciles sont introduits et reçus par le Chefs de l’Etat alors qu’il méprise ses propres frères parce qu’ils le critiquent.

Sachez que personne n’a jamais réussi à étouffer entièrement et trop longtemps la voix de la nature. Elle parvient toujours par venger par ses éclats les larmes des peuples. Elle les rétablit dans leurs droits. Le peuple togolais sera rétabli dans tous ses droits et dans sa dignité. C’est à l’amour de la gloire de Dieu que nous travaillons au PPR et non à la soif des postes et des richesses. Je me sens opprimé comme des millions de mes compatriotes car vous avez restreint nos capacités à agir pour le bien-être de nos compatriotes. Au nom de l’Eternel Dieu Tout-Puissant et en ma double capacité de Prophète et d’enseigneur, je vous promets que nous nous mobiliserons pour vous dégager du pouvoir que vous avez confisqué et que vous gérez avec de bas instincts, tant d’excès et de mépris pour ceux qui ne sont pas des reptiles, des jouisseurs et des corrompus.

Notre patience, pour aider à réformer le système inique et esclavagiste dont la minorité profite sans vergogne, est à bout. Nous savons que vous n’ignorez pas que la minorité que le Chef de l’Etat a dénoncée est coupable de lèse-majesté populaire. Notre peuple, aussi patient qu’il est dans la souffrance, sera terrible dans sa vengeance. Que Dieu nous inspire et nous assiste.

Nicolas LAWSON


T228

Président du PRR



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!