Entretien avec M.Eric DUPUY

Par Groupe Montesquieu - avril 05, 2017

 

Je suis toujours surpris quand on m’interroge sur la stratégie de mon parti. Reprenez la loi portant statut de l’opposition. Il faut que Faure GNASSINGBE apprenne à respecter les lois de la République.»_ Éric DUPUY, Conseiller du président national de l’Alliance Nationale pour le Changement, Chargé de communication et des TIC du même parti politique.

 

Le groupe Montesquieu a, dans le cadre de sa rubrique Entretien, reçu le 31 Mars 2017 M. Éric DUPUY, Conseiller du Président national de l’A.N.C. et chargé de communication et des TIC.  Il répond ici aux questions de M. Florent GNANLE, le modérateur du jour.

 

Bonsoir M. DUPUY et bienvenue pour cet entretien.

-Très heureux de faire votre connaissance.

Créée le 10 octobre 2010, l’Alliance National pour le Changement (A.N.C) aura bientôt sept (07) ans. Elle est officiellement la première force politique de l’opposition et son Président national est, de droit, le Chef de file de l’opposition. En remémorant les sept années d’activités politiques, quels sont les moments forts qui vous viennent en tête ?

- Août 2010, juste avant la création de l’A.N.C. quand le R.P.T.-UNIR, en appuie à l’U.F.C. nous avait gazés à Lomé. Malgré les brimades, qui continuent d’ailleurs, l’A.N.C. se porte bien avec 90 fédérations dont 3 internationales​, des milliers de sections et sous sections. l’A.N.C. est aujourd’hui un gros navire aux services du peuple togolais.

 

Le 20 juin 2016, une proposition de loi modificatrice des articles de la Constitution introduite par des députés proches de l’opposition est bloquée par la commission des lois. Aussi le 05 mars dernier, les députés proches de l’A.N.C. ont-ils saisi la Cour constitutionnelle et cette dernière vient de rendre public sa décision.

a- Que peut-on retenir de l’arrêt de la Cour constitutionnelle ?

b- Quelle lecture fait l’A.N.C. de cette décision ?

- La décision de la cour constitutionnelle est pour nous une jurisprudence quant à l’application de l’article 99 de la constitution. La cour constitutionnelle doit donc veiller au bon fonctionnement des institutions. 

Il appartient désormais au président de la commission des lois constitutionnelles de reprendre son travail, dans le respect scrupuleux du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale et amener le projet de loi portant modification des articles de la constitution, à la plénière de cette institution. Rappelons que le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale est une loi de la République. 

 

 S’agit-il d’une simple jurisprudence ?  N’est-ce pas une victoire pour vous en matière de justice constitutionnelle ?

- Nous nous gardons de tout satisfecit, puisque cette même cour est capable de ne pas dire le droit demain, quand il s’agira d’une décision qui irait contre les intérêts du chef de l’État.

Pas une victoire puisque nous n’avons aucune confiance en cette cour. Chassez le naturel il revient au galop……

 

Ne serait-ce pas une preuve d’indépendance de la juridiction en cause ? 

Le satisfecit devait être au rendez-vous. 

- Je crois avoir été clair.

 

Rebondissons un peu sur les événements de juin 2012. Avec la mobilisation générale de Juin 2012 où il y a eu des centaines de milliers de manifestants mais qui n’a finalement servi à rien. Les autres partis politiques critiquent souvent l’A.N.C d’être un parti au regard suffisant, traitant les autres qu’il considère avec dédain. 

Quelle réponse avez-vous à ce propos? D’abord sur la mobilisation et ensuite sur le regard qu’ont les autres partis sur l’A.N.C.

- La grande mobilisation du 12 juin 2012 a eu pour conséquence les incendies des marchés de Kara et d’Adawlato. Cela rappelle étrangement à l’incendie du Reich tag.

Quelle est la contribution de ces partis dans cette mobilisation ?

 

C’est moi qui pose les questions Monsieur.

- Rien ne m’empêche de vous en poser.

 

Mais nous parlons de l’objectif qui était d’obtenir les reformes et surtout la limitation de mandat.

- Nous y travaillons toujours. Citez-moi un seul parti au Togo qui s’est autant engagé dans cette lutte.

 

Tous les partis œuvrent de différentes manières pour cette cause.

- Soyons objectifs. La mobilisation ne se fait pas sur les médias.

 

Serait-ce une exclusion à l’égard de ceux (les partis) qui ne suivent pas le mouvement qui est le vôtre ?

- Pourquoi ? Je ne peux pas exclure quelqu’un qui n’est pas avec moi. Que chacun travaille en toute honnêteté pour ce pays qui en a tant besoin.

 

On déduit ainsi comme on le cite souvent que ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi.

- Pas du tout. Vos déductions ne sont pas satisfaisantes. 

l’A.N.C. n’a qu’un seul adversaire, R.P.T.-UNIR.

 

L’A.N.C. à travers son Président national a entamé une tournée en occident.

a- Quel est l’objectif de cette tournée ?

b-Comment réagit la diaspora au message du Chef de file de l’opposition ?

- En effet, Jean-Pierre FABRE était l’invité de la fédération internationale Europe-Asie de l’A.N.C. Nos compatriotes ont salué sa présence parmi eux. 

La fédération Amérique fait la même demande. La fédération Afrique, quant à elle, se rend souvent à Lomé pour prendre part à nos réunions hebdomadaires.

 

Hier sur le plateau TV5 le Président national était l’invité. Il a notamment relevé l’obstination du chef de l’État à ne pas le recevoir depuis maintenant 2 ans.  Quelles est la stratégie de l’A.N.C. si cette situation venait à perdurer.

- Une chaîne internationale de cette qualité était au courant de son passage à Paris. Je suis toujours surpris quand on m’interroge sur la stratégie de mon parti. Reprenez la loi portant statut de l’opposition. Il faut que Faure GNASSINGBE apprenne à respecter les lois de la République.

 

Aussi second point de son intervention qui n’a pas manqué de susciter des discussions: c’est la question de la mobilisation.D’aucuns le disent, CAP2015 peine à mobiliser ces derniers temps. Y avait-il vraiment 5000 manifestants à ce dernier appel de CAP ?

- Moi, je dirai plus. En effet, quelques esprits chagrins qui s’étaient arrêtés à GTA, point de départ de la marche, ont annoncé l’échec de la manifestation.  Pour quelqu’un qui a l’habitude de ces manifestations, je peux affirmer que sur le parcours des 10 voire 15 km, le long cortège a drainé beaucoup de monde.

 

Alors vous confirmez ?

- Je me tiens à votre disposition pour les photos et vidéos. 

Puis, quelle importance? Nous ne faisons pas un challenge de manifestations….Nous restons les seuls juges de la qualité de notre mobilisation.

Présidentielle en FRANCE.

L’A.N.C. , on le sait est membre de l’international socialiste. Doit-on en déduire qu’il soutient Benoît HAMON aux prochaines élections présidentielles en France ?

- La France est un grand pays. Il appartient au peuple français de choisir celui qui aura la charge de conduire la destinée de ce pays pour les 5 ans venir.

J’ai dit 5 ans, pas 15, pas 50 pour le père et le fils.

 

Alors l’A.N.C. n’a pas de position prise ?

- Il s’agit de problèmes intérieurs d’un pays ami

 

Quid donc du Togo en 2020 ? Jean-Pierre FABRE compte-t-il se présenter de nouveau ou une alternance au sein du parti se peaufine ?

- Il a répondu qu’il était trop tôt pour en parler.

 

Et que pensez-vous à ce propos en qualité de conseiller?

- Il faut donner du temps au temps.

 

M. DUPUY, un mot à l’égard de cette jeunesse qui vous lit, et à l’égard de tous les togolais ?

 - Courage!

Je reste persuadé que notre sous-région peut apporter beaucoup à la génération future. Seuls l’État de droit, la démocratie, pourront favoriser cette émergence.

 

A.N.C. Alternance Changement Conseiller Entretien Eric DUPUY Florent GNANLE Montesquieu Togo


Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!